Microsoft : 'le Web avec ou sans Yahoo'

Régulations

Bill Gates prévient : quoi qu’il arrive, Microsoft investira massivement dans le business en ligne même si Yahoo refuse son offre

Bill Gates est un pré-retraité très actif. Quelques mois avant de se consacrer à 100% à sa fondation caritative, le fondateur de Microsoft a orchestré la méga-OPA de 44,6 milliards de dollars contre Yahoo. Aujourd’hui, l’homme le plus riche de la planète ne lâche pas la barre et affirme les ambitions du groupe sur Internet.

Dans un entretien accordé à Reuters, Bilou annonce la couleur : “Nous pouvons nous permettre de réaliser les gros investissements nécessaires dans le développement et la commercialisation. Et nous le ferons, avec ou sans Yahoo”.Voila qui a le mérite d’être clair.

Pour autant, l’homme est pragmatique : Microsoft atteindrait plus rapidement cet objectif en bénéficiant “du gros travail de développement que Yahoo a déjà fourni”.

Mais la philosophie demeure : il s’agit de contrer Google, le seul disposant d’une “masse critique”suffisante dans le domaine de la recherche et de la pub en ligne et ainsi devenir un acteur de poids dans ce domaine. Rappelons que la firme de Redmond est largement distancée dans ces secteurs par Google mais aussi Yahoo. Pour Microsoft, cette diversification est stratégique, pour ne pas dire critique.

Concernant l’offre en elle même, Bill Gates la qualifie de “très convenable”. Face au refus de Yahoo (qui semble chercher la surenchère ou l’aide d’un chevalier blanc comme News Corp.), Gates ne dit pas si le groupe va directement partir à l’assaut des actionnaires pour débloquer la situation. “Il n’y a rien de nouveau. Nous avons envoyé notre lettre en rappelant que nous jugions qu’il s’agit d’une offre très équitable”, a-t-il dit. La firme n’aurait donc pas l’intention de relever son offre…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur