Microsoft : les analystes restent sur leur faim

Cloud

Le premier éditeur mondial de logiciels reste toujours très fragile sur le Web./ 180 millions de licences Vista ont été écoulées

Microsoft conclut son exercice fiscal 2007-2008 sur une note mi-figue mi-raisin. Au mois de juin, l’éditeur de logiciel affiche un chiffre d’affaire de 60 milliards de dollars soit une croissance de 18% par rapport à l’année précédente.

Sur l’année, le géant de Redmond parvient également à enregistrer un bénéfice net de 17,7 milliards, soit une progression de 25%. Le bénéfice net par action dilué atteint 1,87 dollars, soit une valeur très légèrement inférieure au consensus.

Au quatrième trimestre, le premier éditeur mondial affiche un bénéfice net en croissance de 41% à 4,29 milliards de dollars doublé d’un bénéfice net par action à 46 cents, contre 47 cents attendus par les analystes. Sur les trois derniers mois de l’exercice fiscal, le chiffre d’affaires enregistre une progression de 18% à 15,8 milliards.

Comme le relate Les Echos, Microsoft est parvenu à afficher des résultats positifs grâce notamment aux nombreuses livraisons de Vista

(plus de 180 millions, selon Microsoft), la dernière édition du système d’exploitation de la firme. Le phénomène de défiance envers l’OS a été compensé par les bonnes ventes globales de PC où Vista est installé d’office. Microsoft en a mécaniquement profité.

Néanmoins, les analystes restent sur leur faim. Pour eux, Microsoft reste handicapé par son incapacité à commercialiser Windows à l’étranger, notamment en Chine. L’Empire du milieu, titan de la croissance mondiale, reste un cauchemar pour la firme américaine. Rappelons que 80% des logiciels utilisés dans le pays sont des versions piratées.

Sa suite logicielle Office voit ses ventes progresser 14% sur l’unique quatrième trimestre et 15% sur l’année. Le groupe souligne également les bonnes ventes obtenues sur des produits tels que Windows Server 2008, SQL Server et Visual Studio 2008.

La firme peine également à s’imposer sur Internet. La tentative de rachat continue de Yahoo dénote une volonté claire de jouer sa partition sur un Web dont le leader, Google, reste indétrônable. Les services en ligne (Live Search, publicité en ligne) pataugent. Les pertes de 488 millions de cette division viennent s’additionner au déficit total de 1,2 milliard sur l’ensemble de l’année.

Côté équipement de loisirs, Microsoft affiche un bénéfice de 426 millions de dollars. Sa console de jeu de nouvelle génération, la Xbox 360, s’est écoulée à 19 millions d’exemplaires sur l’année 2007-2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur