Microsoft lève le voile sur Origami, le PC ‘ultra-mobile’ au Cebit

Régulations

La firme de Redmond tient sa promesse. Comme prévu, elle profite du Salon Cebit 2006 pour confirmer la rumeur qui circulait sur son projet “iPod Killer” nommé Origami. Les premiers modèles présentés ressemblent à un mélange de console PSP et d’iPod… Surprenant

À la croisée des chemins entre le pocket PC et le Tablet PC: cette nouvelle famille de mini-pc (trois modèles pour commencer), est nommée UMPC, pour

Ultra Mobile PC. Comme son nom l’indique, le principe de ces modèles réside dans la taille et la fonctionnalité des machines. Surfant sur la vague de la mobilité et du nomadisme, ces derniers s’adressent donc surtout aux hommes d’affaires qui passent leur temps dans les aéroports et les gares. “Nous pensons que le PC ultra mobile pourra finalement devenir aussi indispensable et omniprésent que le téléphone mobile de nos jours”, a déclaré à Reuters Bill Mitchell, un dirigeant de Microsoft. À noter qu’Intel s’inscrit également dans cette course au mini PC mobile. Le groupe a en effet présenté ce mardi 5 mars sa vision personnelle de ce que sera cette nouvelle espèce de PC. Microsoft a présenté deux modèles lors de son show, qui a été un des événements du salon. Pour le groupe, l’enjeu est de taille, car il souhaite rendre ces machines indispensables, et concurrencer Apple et sa célèbre gamme iPod, qui monopolise sérieusement le marché. Selon Reuters, ces ordinateurs seront associés à un écran 7 pouces d’une résolution de 480×800 et devraient peser moins de 1,1 kg au départ. Dans l’avenir, des modèles plus légers seront disponibles. Les premiers modèles disponibles utiliseront le système d’exploitation Windows XP, mais avec Vista qui doit débarquer dans les échoppes à la fin de cette année 2006, il faut croire que des UMPC étiquetés Vista seront disponibles assez rapidement. Comme le montrent les photos, ci-dessous, les modèles présentés lors de la conférence bénéficient d’un écran tactile; ainsi, ils anticipent sur le futur iPod d’Apple dont le clavier, selon certaines informations, devrait être entièrement tactile. Enfin, les UMPC, n’ont rien à envier à leurs grands frères puisqu’ils peuvent utiliser les technologies sans fil BlueTooth et WiFi et d’après les Échos, ils pourraient également disposer d’une option GPS. Toujours au niveau des fonctions, selon Microsoft il existera des modèles avec clavier rétractable ou en option (périphérique en connexion Bluetooth) notamment pour faciliter l’utilisation des suites bureautiques. Une rumeur s’amplifie sur le fait que certains modèles disposeront d’une Webcam intégrée et d’un Tuner TNT. Mais pour l’instant, Bill Gates n’a pas confirmé ces périphériques. L’autonomie de 2,5 à 3 heures devrait être suffisante pour les petits déplacements. Les deux modèles exposés au Cebit devraient être disponibles dés le mois d’avril avec un disque dur de 60 Go, dans une fourchette de prix de 500 à 900 euros HT. On sait, en outre, qu’ils seront conçus autour de processeurs Intel Pentium M ou Intel Celeron M. Samsung, Asus et Founder proposeront leurs propres ordinateurs Origami/UMPC ou équivalents. La firme de Redmond entend séduire le même type de consommateurs qu’Apple ou Sony avec ce PC ultra mobile qui, outre la navigation par satellite (GPS), doit offrir la télévision numérique, tout en accueillant une ‘webcam’. “Les gens attendent un maximum de fonctionnalités quand ils sont en mobilité”, assure Otto Berkes, directeur de la division plate-forme mobile de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur