Microsoft licencie Chr.Payne, VP: il n’a pas réussi à contrer Google

Régulations

Christopher Payne porte le chapeau: il n’a pas réussi à faire suffisamment
pièce, face à Google. C’est l’aveu d’un échec: le programme, pourtant
stratégique, Windows Live Search n’est pas satisfaisant

Devant la quasi impuissance de Microsoft à bloquer sinon ralentir l’expansion de son pire ennemi, champion des moteurs de recherche, il fallait bien prendre des mesures voire des sanctions exemplaires…

C’est fait. Steve Ballmer a tranché, même si pour l’heure, ni lui ni aucun porte-parole n’ont voulu commenter le départ du vice-président de la division ‘Windows Live Search’.

Dans les faits, c’est Steve Berkowitz, ‘senior vice-president’ recruté en 2006, en provenance du moteur de recherche Ask.com, qui aurait négocié le départ de Christopher Payne.

Ce dernier, selon le Wall Street Journal, quitte officiellement Microsoft pour créer sa propre entreprise. Il paie pour un échec stratégique. C’est lui, semble-t-il, qui, pourtant, avait fortement incité en 2003 à prendre des distances avec Yahoo pour que soit développé un axe “moteur de recherche” au sein de Microsoft.

Christopher Payne était chez Microsoft depuis le début des années 90. Il était parti trois ans chez Amazon.com, avant de revenir dans la maison en 2001.

En parallèle, ce lundi 5 mars, trois nominations, à des fonctions commerciales et ‘marketing’, sont intervenues au sein de la divsion des activités On-line de Microsoft.

On apprend également qu’un autre vice-président, Blake Irving, a été appelé à faire valoir ses droits à la retraite l’été prochain: il dirigeait l’activité AdCenter, le service de publicité en ligne qui tente, lui aussi, de contrer AdSense de Google…

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur