Microsoft: l’interopérabilité avec OpenOffice (ODF) acquise

Régulations

La firme de Bill Gates confirme ce 6 juillet à Paris, son offre d’interopérabilité, pour Office 2007, vers le format de document ODF, celui de l’Open Source, en parallèle de son format OpenXML, « standardisé » par Microsoft

Microsoft France, en la personne de Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité, annonce ou plutôt confirme le support du format ODF (OpenDocument Format ou format d’Open Office, StarOffice -d’origine Sun Microsystems) réclamé par les administrations publiques, les bibliothèques, etc. -format qu’ont endossé officiellement en mars 2006 IBM, Oracle et d’autres leaders du marché.

Avec l’arrivée prochaine d’Office 2007 [nom de code 0ffice 12], toute la question était de savoir quelle serait la compatibilité, fonction par fonction, entre les deux formats. Mais également, quelles seraient les possibilités de compatibilité ascendante et descendante.

« Il y a des fonctionnalités dans OpenXML qui pourront manquer ou ne pas se retrouver dans ODF« , explique B. Ourghanlian.

Le fait est que Microsoft a décidé de rendre transparent la sauvegarde et la traduction de formats entre ODF et OpenXML.

« En pratique, comme pour la compatibilité descendante -si l’on doit redescendre au format Office 2003, par exemple, l’utilisateur sera averti lors de la sauvegarde qu’il peut perdre tel ou tel élément ou fonctionnalité« .

Pour rappel, Microsoft avait d’abord décidé de standardiser le format OpenXML -sous la houlettre de Jean Paoli, architecte co-créateur de format XML, devenu l’expert du domaine chez Microsoft. L’argument, classique: une plus grande richesse de fonctionnalités, etc.

Par ailleurs, Microsoft confirme qu’il fait la paix avec Adobe, et son format .pdf:

« Dans Office 2007, la possibilité de sauvegarder en format .pdf sera supportée, comme un ‘add-on’ et gratuitement« .

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT