Microsoft livre Office en pâture aux pirates

BureautiqueSécurité

Microsoft a visiblement mis fin au programme d’authentification Genuine Office Advantage pour sa suite bureautique, à l’exception d’Office 2010.

« The Office Genuine Advantage (”OGA”) program has been retired », peut-on lire sur la page du support de Microsoft. Autrement dit, l’éditeur aurait décidé de mettre un terme à son fin à son service d’authentification Office Genuine Advantage, lancé en 2006. Une initiative dont Microsoft ne fait guère la publicité. La page en question a été mise à jour le 17 décembre dernier.

A l’instar de Windows Genuine Advantage (pour l’heure maintenu), Office Genuine Advantage visait à vérifier l’authenticité de la version d’Office installée afin d’en assurer correctement les mises à jour et, surtout, pour tenter de mieux lutter contre le phénomène du piratage du logiciel parmi les plus contrefait du secteur, rappelle ITespresso.fr. Une bataille dans laquelle Microsoft ne semble plus vouloir s’engager. L’initiative concerne cependant les versions XP, 2003 et 2007 d’Office. La 2010 reste épargnée.

L’éditeur n’a pas expliqué les raisons de cette stratégie. Soit Microsoft a calculé que l’énergie dépensée à vouloir protéger son travail coûtait trop cher face aux résultats obtenus, soit l’éditeur y voit un moyen de lutter contre la concurrence qui pèse de plus en plus sur le marché, que ce soit avec des solutions frontalement concurrentes comme OpenOffice d’Oracle, soit en ligne avec les offres Documents de Google ou même Office Web Apps de Microsoft. Enfin, l’entreprise de Redmond pourrait aussi estimer que la lutte contre le piratage pour les versions vieillissantes d’Office n’en vaut pas la peine en préférant se concentrer sur l’offre 2010 et ses interactions avec le cloud.

Microsoft pourrait donc se laisser pirater, à défaut d’encourager le piratage, afin de conserver ses parts du marché des offres sur les outils bureautiques qui s’inscrivent notamment dans les applications métiers. Les versions piratées d’Office devraient donc désormais pouvoir bénéficier des bibliothèques de modèles et autres extensions dont bénéficie Office. La suite bureautique de Microsoft reste néanmoins toujours protégée par la clé d’authentification lors de son installation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur