Microsoft met 486 M$ sur le comparateur Ciao.com (Greenfield Online)

Régulations

Face à Google, le géant de Redmond s’offre l’audience d’un comparateur concurrent de Yahoo

Microsoft continue à prospecter toutes les issues possibles pour élargir son audience dans les services en ligne. Le rachat de Greenfield Online, éditeur connu, en Europe, notamment pour son site comparateur de prix Ciao.com, est une belle opération. Elle en coûte presque un demi-milliard : 486 millions de dollars en ‘cash’. Cela signifie un bonus de près de 30% par rapport aux prix de l’action de cette jeune société, qui réalise environ 150 millions de chiffre d’affaires et a dégagé, sur le 2è trimestre calendaire, une marge de 2,1 millions de dollars pour 36 millions de revenus.

Créée en 1994, basée à Wilton dans le Connecticut, Greenfield est l’un des leaders parmi les éditeurs de sites comparateurs sur le créneau des PC, des appareils photos et camescopes numériques. Il travaille avec 2.200 fournisseurs de matériels et logiciels.

Il dispose de la capacité de mettre en ligne des articles et pas seulement des tableaux de prix. Son audience est de 26,5 millions de visiteurs uniques par mois.

Il possède des filiales en France, au Royaume-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suède, en Italie et en Espagne.

Cet éditeur est moins connu en Europe pour ses études de marché “on line” -activité que Microsoft songe déjà à céder pour se concentrer sur Ciao.com.

Pour Microsoft, cette acquisition vient en partie compenser l’échec du rachat de Yahoo (qui détient le comparateur Kelkoo).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur