Microsoft met la récupération de fichiers dans Vista

Régulations

Une option mi-figue mi-raisin, qui fait à la fois peur et plaisir

Qui ne s’est jamais retrouvé confronté à ce problème récurent de la récupération de fichiers supprimés par inadvertance ?

Avec la précédente version du système d’exploitation de Microsoft, Windows XP, la solution la plus simple était la restauration du système à un point T. Facile mais totalement aléatoire…

Et celui qui s’essayait à ce procédé pouvait s’attendre à de mauvaises surprises. Soit, il revenait à la situation avant la création du document, soit, il ne remontait pas suffisamment dans le temps.

Bref, à l’instar du fameux aventurier “Docteur Jones”, le quidam se retrouvait “à la recherche du document perdu” dans un système restauré avec à la clé des mises à jour à refaire, et une kyrielle de manipulations pour remettre les drivers du système à jour.

Heureusement, la firme de Redmond a pensé à eux. Le groupe donne en effet un peu plus de détails quant à une nouvelle fonction nommée “volume shadow copy”. Issue des dernières versions de Windows Server, l’on sait qu’elle va être activée par défaut sous Vista.

Plutôt que de passer par la rénovation de l’ensemble du système, il est désormais possible de ne restaurer qu’un seul fichier. Il faut tout même préciser que cette option peut-être supprimée, ce qui est très important, car de nombreux observateurs craignaient le double tranchant de cette mesure qui représente un risque de sécurité réel pour les entreprises.

Pour changer cette configuration il suffit de cliquer sur le bouton démarrer, puis dans le panneau de configuration d’accéder à la fenêtre système protection et de changer la façon dont s’ouvre l’application.

Afin de revenir à la version précédente d’un document, il suffit d’accéder à ses propriétés et dans la fenêtre “version précédente” d’ouvrir la version que l’on souhaite consulter.

Pour fonctionner correctement, ce système à besoin d’une portion de mémoire disponible (300 MO) sur le disque dur du système de façon à y stocker ces “shadow copies”.

Dès qu’une modification est faite sur un document ou un programme le système crée un point de restauration automatiquement. Cette nouveauté fonctionne également sur les fichiers jetés à la corbeille.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur