Microsoft mis en cause pour le 'downgrade' de Windows XP

Sécurité
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

Le géant de Redmond se pose la question de continuer à faire payer les utilisateurs qui souhaitent revenir vers Windows XP. Un choix qui pourrait être contraint par la justice.

Une californienne utilisatrice de Windows Vista a le sens du défi. Emma Alvarado, a décidé de poursuivre en justice la firme Microsoft pour lui avoir demander de payer le passage à une version antérieure, à savoir XP.

Cette américaine compte faire des émules par le biais de la class action, ou procédure collective. Cette méthode permet aux particuliers mécontents de se regrouper, lorsqu’ils ont les mêmes griefs, contre une société afin d’avoir un poids plus important. Cet éventuel recours collectif viserait à condamner Microsoft pour faire payer les downgrade et, en l’occurrence les 59,25 dollars de cette californienne.

Une plainte a été déposée devant la Cour fédérale de Seattle qui, rapporté sur le site Computerworld, explique en substance que : “beaucoup d’utilisateurs préféreraient acheter un nouvel ordinateur avec le système Windows XP pré-installé ou du moins non livré avec Windows Vista“. Limpide.

L’initiative est motivée par les pratiques commerciales considérées comme déloyales, en violation du Unfair Business Practices Act de l’état de Washington (Seattle). Par ailleurs, la firme de Redmond, toujours selon la victime, ne respecterait pas la loi de protection du client (Consumer Protection Act).

Un cas qui montre combien la t ension entre utilisateurs et la firme est palpable. Sentant quelques mouvements côté utilisateurs, Microsoft a plusieurs fois infléchit sa position. Déjà, l’éditeur de Redmond avait précisé que les machines disposant d’un écran de moins de 10,2 pouces, d’un disque dur de moins de 160 Go avec au maximum 1 Go de mémoire vive seraient exempts de downgrade payant. L’accord devrait prendre terme fin juillet au lieu de fin janvier comme initialement prévu.

De même, Microsoft avait initialement décidé d’arrêter les mises à jour le 14 avril prochain. Mais la firme a expliqué qu’après cette date, le support passera en mode “étendu”. Traduction : les mises à jour critiques de sécurité continueront d’être publiées jusqu’en 2014.

Windows XP n’est donc pas mort et bouge encore… pour l’instant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur