Pour gérer vos consentements :

Microsoft cartonne au Nasdaq grâce à sa croissance sur le Cloud

Les résultats trimestriels de Microsoft viennent de tomber. La firme a réalisé un chiffre d’affaires de 20,5 milliards de dollars, quasiment inchangé par rapport aux 20,4 milliards de dollars publiés un an plus tôt.

Microsoft se félicite toutefois d’avoir su mener sa transformation vers le Cloud sans pertes de revenus. La branche Personal Computing cède 2 % sur un an, à 9,3 milliards de dollars. La faute pour l’essentiel aux smartphones, qui déclinent de 72 %.

Mais, dans le même temps, Microsoft progresse sur ses offres professionnelles de la branche Productivity and Business Processes, qui gagne 6 %, à 6,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Dynamics et Office sont les fers de lance de la société. Et Office 365 a explosé dans le monde des entreprises : +51 % sur un an.

La business unit Intelligent Cloud progresse elle aussi, de 8 %, à 6,4 milliards de dollars de CA. Là encore, c’est le Cloud qui se veut le moteur de la firme. Les revenus tirés d’Azure grimpent en effet de 116 % sur un an.

Une action à plus de 60 dollars

La transformation vers le Cloud est donc en bonne voie pour Microsoft. Il convient toutefois de noter qu’il faut une croissance à deux, voire trois chiffres pour compenser une baisse de quelques pour cent sur les activités traditionnelles du groupe.

Et ceci se ressent sur les résultats. Le bénéfice net trimestriel se fixe ainsi à 4,7 milliards de dollars, contre 4,9 milliards de dollars un an plus tôt, soit une baisse de 4 %.

En données corrigées, ne prenant pas en compte certaines charges exceptionnelles, le bénéfice net par action gagne toutefois 9 %, à 76 cents. Soit 8 cents de plus qu’attendu par les analystes. Ceci vaut à l’action Microsoft de prendre 5,9 % à 60,63 dollars dans les échanges hors séance. Un record pour l’éditeur.

À lire aussi :

La reconnaissance vocale de Microsoft fait jeu égal avec les humains
Le rachat de Linkedin par Microsoft étudié par l’Europe
Microsoft casse les prix de ses machines virtuelles Azure

Crédit photo : © Ricochet64 – Shutterstock

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

2 jours ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

2 jours ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago