Microsoft ne jouera pas le jeu d’XML sur Office 2003

Régulations

Microsoft révèle que les versions prochainement commercialisées d’Office 2003 ne disposeront pas du même traitement des documents XML. Microsoft aurait une nouvelle fois cédé à sa tendance récursive à adopter des standards… propriétaires

Microsoft a annoncé, voici déjà plus d’un an, qu’Office 2003 supporterait le langage XML, ce qui représente une avancée importante pour la production de documents structurés. Et un demi-million de bêta testeurs ont pu disposer de la version XML complète promise par la firme de Redmond.

Mais ce que Microsoft avait “oublié” de préciser, c’est que les trois versions annoncées d’Office 2003 ne disposeront pas de la même version du langage XML. En effet, seules les versions Entreprise et Professionnel disposeront d’un XML complet, avec la technologie de protection Windows Rights Management Services (RMS) et Excel List. La version complète d’XML sera donc réservée aux licences professionnelles. De plus, il se révèle difficile d’évaluer les limitations apportées par Microsoft à la version d’entrée de gamme, grand public et sans doute OEM, d’Office 2003. Car aucune version bêta de cette application n’a été diffusée au cours des deux phases de bêta tests, en octobre puis en mars. Microsoft s’était bien gardé alors d’annoncer ces limitations! Différentes versions selon le support SKU ? D’après Microsoft, les limitations apportées seraient minimes, et liées à la cible du marché. Il semble bien que la démarche de Microsoft s’inscrit dans un objectif commercial: pour disposer de toutes les fonctionnalités annoncées, le client devra acquérir une licence professionnelle. Ce que les observateurs reprochent à Microsoft, ce n’est pas tant de créer des versions de son produit bureautique vedette, une démarche coutumière, que d’en cacher certaines fonctionnalités. La communication du groupe ne fait toujours pas état de différentes versions de traitement du XML, et présente systématiquement l’utilisation de ‘XML Schéma’ comme l’avancée principale de la future version d’Office. Alors on se demande pourquoi Microsoft s’apprêterait à annoncer qu’il n’y aura pas trois, mais six versions d’Office 2003 qui seront commercialisées ? Et d’apporter une différenciation entre les versions qui supporteront des unités spécifiques de stockage SKU. Cette information est essentielle, mais ne va pas simplifier la démarche d’acquisition d’Office. En effet, l’acheteur devra s’enquérir de la version SKU supportée par son unité de stockage avant d’acquérir la version d’Office 2003 adaptée à sa configuration. Car en l’absence de cette fonctionnalité hors des versions pro d’Office, point de salut dans l’utilisation du XML “entrée de gamme”! Et une version XML propriétaire, une… Avec la création de plusieurs niveaux d’accès à XML, Microsoft crée une sacrée entaille dans l’universalité et la portabilité du langage XML. Le langage de marquage de l’information rend possible le déploiement de stratégies d’échange et de traitement des données, pour peu que tous les utilisateurs emploient les mêmes règles. Avec les limitations apportées par Microsoft, il est probable que les documents XML créés ne disposent pas de la documentation d ‘XML schéma’ nécessaire à leur universalité. L’existence d’une version propriétaire ‘Microsoft XML schéma’ se confirme. La majorité des documents XML composés sous Office 2003 ne seront sans doute directement compatibles qu’avec Office 2003. Il est donc à craindre que la majorité des documents réalisés sous Office 2003 rencontrent des difficultés dans leur exploitation sous d’autres outils acceptant XML, comme Star Office, Open Office ou WordPerfect, qui pourtant reprennent les spécifications définies par OppenOffice.org, et reprises par OASIS, Organization for the Advancement of Structured Information Standards. Vous développez du XML, achetez une licence? Par sa politique de déclinaison d’XML sur des versions d’Office, Microsoft peut renforcer son approche commerciale. Le client qui souhaitera utiliser les fonctionnalités d’universalité et de portabilité d’XML se verra contraint d’acquérir la licence qui correspond à ses projets. Il reste quelques semaines avant que Microsoft ne commercialise Office 2003, qui vient officiellement de mettre fin à sa période de tests. Mais vu sa démarche commerciale, il est peu probable que la firme de Redmond revienne à une unique version XML plus “universelle“. Les éditeurs d’antivirus inquiets

L’arrivée du XML pose de nouvelles problématiques aux éditeurs d’antivirus. L’analyse syntaxique est la première difficulté. En particulier, les macros sont traduites en langage XML, ce qui rend délicate la détection des codes intrusifs.

Une solution simple pour se protéger consiste à insérer dans le code d’en-tête des documents XML l’adressage des macros qui y figurent. Mais en la matière, une telle démarche risque de se révéler très gourmande en ressources. Autre défaut majeur, certains flux de données s’adossent à la couche http, et transitent librement par le port 80, donc au travers des pare-feu. Finalement, XML représente un sacré casse tête de sécurité !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur