Microsoft Office confirmé sous iOS et Android

BureautiqueOS mobilesPoste de travail
Microsoft, Office, iOS, Android © Microsoft

La suite Microsoft Office devrait faire son entrée sous iOS et Android au premier semestre 2013. Toutefois, cette offre pourrait bien n’être que partiellement native, car couplée à Office 365.

The Verge est catégorique : une version d’Office pour les machines fonctionnant sous iOS (Apple) et Android (Google) verra le jour début 2013. Une rumeur qui avait été lancée le mois dernier.

Des moutures simplifiées de Word, Excel et PowerPoint seraient de la partie. Selon les informations recueillies par le site, la mouture iOS d’Office serait dévoilée fin février ou début mars, et la mouture Android en mai.

Mi-natif, mi-web ?

Concernant les fonctionnalités de cette offre, le désenchantement pourrait bien guetter les utilisateurs. De fait, les applications natives permettraient uniquement de consulter les documents Office.

Pour les modifier, il faudrait disposer d’un compte Office 365, accessible sur abonnement. Problème, Office 365 suppose une connexion permanente au web.

De là à penser que cette mouture mobile d’Office ne sera qu’une adaptation de l’application web Office aux OS mobiles, il n’y a qu’un pas…

Une solution pérenne

Ceci est d’autant plus vrai que cette option semble la plus pérenne à long terme. Elle permettra en effet à Microsoft d’adresser différents OS, via leurs navigateurs.

Peu importe que l’utilisateur soit sous Windows, OS X, Linux, iOS ou Android : le fonctionnement d’Office 365 reste identique sur toutes ces plates-formes à partir du moment où un navigateur web supporté est installé.

Pour s’adapter au monde mobile, deux étapes restent toutefois à franchir : primo, adapter l’interface utilisateur de la suite aux terminaux tactiles. C’est probablement ce qui sera annoncé début 2013, la présence d’outils de visualisation natifs étant un plus appréciable… mais qui reste à confirmer.

La seconde phase consistera à intégrer des fonctionnalités ‘offline’ à Office 365, chose que l’HTML5 permet, mais qui pourrait sonner le glas de certains vieux navigateurs web.

Crédit photo : © Microsoft


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Microsoft Office ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur