Microsoft officialise la branche IaaS de Windows Azure

CloudIAAS

Les services « Windows Azure Machines Virtuelles » et « Windows Azure Réseau Virtuel » sont maintenant officiellement ouverts, après plusieurs mois de tests.

Microsoft annonce la disponibilité générale de ses services d’infrastructure liés au cloud public Windows Azure. Sont officiellement lancés, Windows Azure Machines Virtuelles et Windows Azure Réseau Virtuel.

Ces offres pourront être utilisées tel que ou en complément d’un cloud privé, afin de créer une infrastructure hybride.

« Le marché de l’IaaS devrait représenter 22 milliards de dollars en 2015, contre 6,2 en 2012 (source Gartner novembre 2012), explique Julien Lesaicherre, responsable de la plateforme Windows Azure chez Microsoft France. Microsoft se positionne sur ce marché à fort potentiel avec une approche unique de cloud computing combinant le cloud privé et le cloud public, l’IaaS et le PaaS, pour s’adapter à la réalité de chaque entreprise et proposer une solution sur-mesure, qui tienne compte de son infrastructure existante et de ses investissements. »

Du SLA dans l’IaaS public

Notez que différents niveaux de support et de SLA sont proposés. Un élément qui pourrait intéresser les entreprises soucieuses du niveau de sérieux des fournisseurs de cloud public.

« Avec la disponibilité de Windows Azure Infrastructure Services, nous prenons l’engagement d’aligner les prix de nos services dits de commodité, sur les plus bas du marché, tout en proposant une valeur ajoutée unique qui inclut le support complet de tous nos produits ou encore un SLA sur l’ensemble de nos services. »

Notez que l’arrivée de la composante IaaS dans Windows Azure date de l’été dernier (voir « IaaS : Windows Azure s’ouvre aux OS tiers… y compris Linux »). Elle proposait alors la possibilité d’héberger des machines virtuelles Windows comme Linux. Ce service n’était toutefois accessible qu’en version préliminaire. En 9 mois, plus de 1,4 million de machines virtuelles ont été créées, indique Microsoft.

Notez également que cette officialisation des services IaaS s’accompagne d’une baisse de prix des machines virtuelles allant de 21% à 33%. La partition liée à l’OS passe de 30 Go à 127 Go. De plus, deux nouveaux profils de machines virtuelles de grande taille sont ajoutés : 4 cœurs, 28 Go de RAM et 8 cœurs, 56 Go de RAM.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur