Microsoft offre aux gouvernements l’audit du code source de ses produits

DSIRégulationsSécurité

Face aux suspicions de présence de portes dérobées dans les logiciels de Microsoft, l’éditeur ouvre un Transparency Center dédié aux gouvernements. Le premier d’une série.

Matt Thomlinson, vice-président Trustworthy Computing Security chez Microsoft, vient de lancer un train de nouveautés sur le blog TechNet de l’éditeur américain, dont une meilleure sécurisation d’Outlook.com et du service OneDrive.

Il annonce également l’ouverture d’un Transparency Center, situé au siège social de Microsoft, à Redmond (États-Unis). « Nos centres de transparence permettent aux gouvernements d’examiner le code source de nos principaux produits, de d’assurer de l’intégrité des logiciels, et de confirmer qu’ils ne contiennent pas de ‘portes dérobées’ », indique Matt Thomlinson.

Ce n’est pas une première, certains systèmes d’exploitation de Microsoft ayant précédemment été audités par des gouvernements (ce qui vaut par exemple à la Chine d’accepter d’utiliser Windows XP… mais pas Windows 8. Voir « La Chine boude Windows au profit de Linux »). Le processus se veut toutefois dorénavant officiel et bien plus transparent que précédemment.

Un Transparency Center à Bruxelles

D’autres centres de ce type devraient voir le jour. Ainsi, l’ouverture prochaine d’un Transparency Center à Bruxelles (Belgique) a été confirmée.

Un grand pas qui permettra d’augmenter la confiance dans les logiciels et systèmes d’exploitation de Microsoft, même si dans ce domaine l’open source conservera toujours une large avance sur les solutions propriétaires.

Crédit photo : © Gajus – shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Fuites de données, petits secrets et grands scandales
Quiz Silicon.fr – Steve Ballmer et associés : les grands directeurs de Microsoft


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur