Microsoft ouvre avec l’Inria un laboratoire de recherche en France

Régulations

La firme de Redmond annonce avoir signé un accord pour l’ouverture avec l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) d’un laboratoire de recherche en France

Comme nous vous l’indiquions il y a quelques jours, ce partenariat va être signé avec l’Inria avec un investissement non communiqué. Mais il faut se rappeller que Microsoft Research dispose par exemple d’un budget de plus de 7 milliards de dollars pour la RD. Le groupe profite déjà d’une armée de 700 chercheurs à travers le monde.

C’est Gilles Kahn, PDG de l’Inria, qui signera aujourd’hui l’accord cadre avec le directeur de la recherche de Microsoft Andrew Herbert. Steve Ballmer prendra également part à cette cérémonie, avec le ministre de l’Economie, Thierry Breton et celui de la recherche, François d’Aubert. L’Institut, qui fête ses vingt ans rassemble plus de 3 500 personnes dont 2 700 scientifiques sur ses 6 unités de recherche en France. L’Inria est un des atouts maîtres de notre pays face au défi international des sciences et technologies de l’information et de la communication. Surtout à l’heure où la France se penche sur son incapacité à créer des entreprises innovantes. L’institut, qui vient de créer le label “Born of Inria”, est notamment à l’origine de la création de près de 80 sociétés de technologie (dont Kelkoo) et de 120 logiciels en accès libre ou commercialisés. 80% de son budget est financé par l’Etat, 20 % par le secteur privé. Le centre français travaillera sur la sécurité et le calcul scientifique et sera basé sans doute à Saclay en région parisienne et son ouverture effective devrait se faire dans les prochains mois. D’autres laboratoires Microsoft devraient naître en Grande Bretagne et en Italie, avec dans ce dernier cas une spécialisation dans les outils de calcul et la recherche biologique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur