Microsoft paie encore pour un litige sur le ‘conferencing’

Régulations

L’éditeur doit mettre une fois de plus la main à la poche pour régler un litige portant sur un logiciel de ‘conferencing’

Microsoft doit encore accepter un arrangement en payant 60 millions de dollars. Il s’agit cette fois d’un litige portant sur un module logiciel que le numéro un mondial aurait “emprunté”. Imagexpo, filiale de SPX Corp. avait saisi un tribunal pour faire valoir un brevet sur une “technologie” que la firme de Bill Gates aurait utilisée dans son logiciel NetMeeting. Les avocats d’Imagexpo, filiale de SPX Corp. demandaient trois fois ce montant, arguant que Microsoft aurait utilisé en connaissance de cause le module incriminé. Microsoft réfute et soutient qu’il a développé le module logiciel indépendamment. En février, l’éditeur prévoit de revenir sur ce dossier pour invalider le brevet d’Imagexpo. Le groupe SPX, basé en Caroline du Nord, fabrique des transformateurs, des antennes et des équipements industriels. Son chiffre d’affaires a été de 3,6 milliards de dollars sur les 9 premiers mois de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur