Microsoft : pas de licence en sus pour le ‘dual-core’

Régulations

Les éditeurs sont partagés? Faut-il considérer qu’un processeur dual-core réclame deux licences ou une seule? Microsoft a tranché: une licence unique par processeur ‘multi-core’ !

Les fondeurs – Intel, AMD, Freescale ? se préparent à inonder le marché en 2005 de leurs processeurs ‘dual-core’, qui réunissent deux c?urs de processeurs sur une seule puce. Les éditeurs de logiciels maintiennent ouverte la question des licences de système d’exploitation.

Un processeur ‘dual-core’ dispose en effet de deux processeurs sur une architecture de communication et un ‘chipset’ unique. La tentation est donc grande pour les éditeurs de considérer que deux licences de logiciels sont nécessaires pour un ‘dual-core’. La question n’est pas simple, et les éditeurs avancent en ordre dispersé. C’est pourquoi la réponse de Microsoft tombe à pic : ce sera une licence par processeur muti-core, et non une par “c?ur”. Si son exemple est suivi, il devrait rassurer les responsables informatiques qui craignent qu’une technologie annoncée comme stratégique dans leur approche de réduction des coûts ou d’optimisation de la puissance, n’engendre des dépenses supplémentaires par le biais des licences! Toutefois, la position de Microsoft ne fait pas l’unanimité chez les éditeurs? IBM et Oracle ont indiqué que leurs licences s’appliqueraient ‘au c?ur’, à l’image des serveurs biprocesseurs qui demandent une licence spécifique pour deux processeurs ! La démarche de Microsoft est aussi stratégique face à sa concurrence, en particulier Linux et Open-source pour lesquels le nombre de processeurs est une problématique technologique, mais pas de licence, vu leur prix !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur