Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

La « nouvelle expérience commerciale » (NCE) ? Il n’y a pas que pour Azure que son adoption prend du retard. Microsoft avait enclenché ce chantier pour son cloud d’infrastructure en 2019… et il n’a toujours pas pleinement abouti. Depuis, l’éditeur a étendu la démarche, entre autres, à ses produits en licence perpétuelle. Il a aussi amorcé des travaux sur ses offres commerciales avec licences par siège. Avec toujours la même cible : ses partenaires revendeurs membres du programme CSP (Cloud Services Provider).

La promesse pour ces derniers ? Davantage de flexibilité. Par exemple en permettant de récupérer les prix par API, en gérant les migrations partielles entre SKU ou en mensualisant des offres auparavant uniquement annualisées.

Microsoft avait détaillé ses plans d’extension de la NCE aux licences par siège à l’été 2021. Le 1er septembre, une phase expérimentale (sandbox) avait débuté. Avec quatre services concernés : Microsoft 365, Dynamics 365, la plate-forme Power et Windows 365. En ligne de mire, la disponibilité général au mois d’octobre. Et, à plus long terme :

– Mars 2022 : nouveaux abonnements et renouvellements uniquement autorisés sur la NCE
– Octobre 2022 : avantages accordés aux partenaires uniquement pour les transactions sur la NCE
– Février 2023 : fin de l’ancien système transactionnel

Plusieurs chantiers en un pour Microsoft

Rapidement, le calendrier prévisionnel s’était décalé. En octobre 2021, la NCE n’était finalement passée qu’en « aperçu technique », la disponibilité générale étant repoussée à janvier 2022. Notamment pour avoir le temps d’intégrer, dans le centre de gestion dédié aux partenaires, l’outillage nécessaire. En l’occurrence, de quoi conserver au maximum le même SKU après la migration NCE, tout en ayant de quoi modifier des éléments comme la durée du contrat, la fréquence de facturation et le nombre de sièges.

En parallèle, Microsoft a accordé des périodes de grâce. Par exemple, en prolongeant de mars à juin 2022 les renouvellements sur l’ancien système transactionnel. Non sans dégainer diverses promotions pour tenter d’accélérer la transition. Parmi elles, 5 % de remise sur les abonnements annuels.

Le 10 janvier 2022, date de sa disponibilité générale auprès des partenaires CSP, la NCE restait un « work in progress ». On nous promettait, entre autres, d’y intégrer :

– Davantage d’offres sur trois ans (en plus de Dynamics 365)
– Un programme de réduction sur l’usage personnel de Microsoft 365 par les employés d’entreprises abonnées
– Des add-on multirégions pour pouvoir utiliser la suite bureautique sur le datacenter le plus proche

D’autres options sont arrivées au printemps, tel l’allongement de la durée accordée pour annuler une souscription (passage de 3 à 7 jours). Jusqu’à une récente annonce : finalement, les abonnements souscrits sur l’ancien système transactionnel continueront à se renouveler automatiquement… jusqu’à nouvel ordre. Exit la deadline du 11 juillet 2022. Quant aux incentives sur les abonnements mensuels legacy, ils resteront d’actualité jusqu’au 1er janvier 2023.

Photo d’illustration © Sergey Novikov – Adobe Stock

Recent Posts

OpenStack : la check-list SecNumCloud de l’ANSSI

Comment déployer OpenStack en conformité avec SecNumCloud ? L'ANSSI donne des options... en admettant certaines…

10 heures ago

Migration Cloud : FM Logistic déploie son infra VMware sur AWS

Le groupe de logistique français a mené un projet de Move to Cloud dont l’objectif…

15 heures ago

La stratégie GenAI d’Oracle se porte sur le low-code

La diffusion de l'IA générative dans l'offre d'Oracle se poursuit avec la dernière version d'APEX,…

16 heures ago

Du « sac à dos numérique » à La Suite Numérique : la DINUM rêve d’interconnexion

À travers La Suite Numérique, la DINUM a lancé un chantier d'interconnexion et d'extension du…

2 jours ago

IA : Meta retarde le lancement de ses LLM dans l’UE

Meta retarde le lancement de ses larges modèles de langage (LLM) Llama en Europe, après…

2 jours ago

Un malware piloté par émojis

Des campagnes cybercriminelles tirent parti d'un projet open source qui permet d'utiliser Discord en tant…

2 jours ago