Microsoft perd de l’argent avec les tablettes Surface

RégulationsTablettes
Microsoft Surface montage © Microsoft

Si les tablettes Surface ont rapporté plus de 800 millions de dollars à Microsoft, elles lui ont coûté bien plus pour les produire et les vendre. Pour le moment.

De toute évidence, Microsoft a pour le moment perdu plus d’argent qu’il n’en a gagné avec ses Surface. Dans un document financier destiné à la SEC (le gendarme de la Bourse américaine), l’entreprise de Redmond précise avoir tiré 853 millions de dollars de revenus de son activité tablettes au cours de son année fiscale close le 30 juin.

Or, toujours dans le document destiné à la SEC, l’éditeur reconnaît « une augmentation des coûts de 1,6 milliard de dollars liée aux produits Surface et Windows 8 » dont 900 millions de dollars de charge pour ajustement des stocks de la Surface RT. Sans compter les 898 millions de dollars de dépenses marketing et de commercialisation autour de Windows 8 et des Surface.

Installer le modèle vertical

Microsoft ne précise pas le nombre de Surface vendues et encore moins la distinction entre les différents modèles, RT et Pro notamment. Les tablettes Surface sous architecture Intel et les RT, sous Windows RT pour architecture ARM, ont été lancées en octobre 2012. La Surface Pro Windows 8 a commencé à faire son apparition sur le marché à partir de février 2013.

Avec les Surface, Microsoft entend concurrencer les iPad d’Apple (et dans une moindre mesure Android) en adoptant le modèle totalement intégré avec une offre matérielle et logicielle émanant du même fournisseur. Mais pour l’heure, Microsoft est loin de convaincre.

L’éditeur de Windows avait annoncé avoir vendu 900 000 Surface au premier trimestre 2013. Soit 1,8% du marché des tablettes selon IDC. Pour le deuxième trimestre 2013, le cabinet Strategy Analytics estime à 2,3 millions le nombre de tablettes sous Windows 8 et RT vendues dans le monde (Surface et autres). Soit 4,5% du marché. Loin derrière les 34,6 millions de tablettes Android (67% du marché) et les 14,6 millions d’iPad (28,3%) mais devant les 100 000 Playbook de Blackberry.

Poursuivre les efforts

« Un modèle verticalement intégré, dans lequel une seule entreprise contrôle les éléments matériels et logiciels d’un service, a été couronné de succès avec certains produits tels que les ordinateurs personnels, tablettes, téléphones portables, consoles de jeux et les lecteurs de musique numérique, commente Microsoft dans le document pour justifier sa stratégie. Les concurrents qui poursuivent ce modèle génèrent également des revenus à partir de services intégrés à la plateforme matérielle et logicielle […]. »

Malgré l’écart qui sépare Microsoft de ses concurrents en termes de base utilisateurs, la firme de Redmond entend poursuivre ses efforts (à commencer par l’arrivée prochaine de Windows 8.1) et prévient que les investissements nécessaires continueront d’augmenter les coûts des ventes et de réduire les marges d’exploitation. Microsoft n’est visiblement pas prêt de gagner de l’argent avec les Surface.

crédit photo © Microsoft


En images : Les photos officielles de la Surface Pro de Microsoft

Les photos officielles de la Surface Pro de Microsoft

Image 1 of 8

La Surface Pro de Microsoft
La tablette Surface Pro intègre un processeur x86 Intel Core i5 et Windows 8 Pro.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur