Microsoft plus souple sur la protection de Vista avec le SP1

Sécurité

La première mise à jour majeure de Windows Vista corrigera des failles liées au piratage de l’OS, mais le rendra également plus souple

Avec le SP1 de Windows Vista, Microsoft va-t-il renforcer la protection de son nouveau système d’exploitation ou au contraire, répondant à de nombreuses critiques sur sa rigidité, l’assouplir ? Et pourquoi pas les deux !

Tout d’abord, Microsoft va corriger les failles ou astuces qui permettent actuellement aux hackers de contourner les protections d’identité mises en place par l’éditeur et de faire tourner des copies de Vista. Jusqu’à ce que ces mêmes hackers trouvent d’autres astuces, qui seront corrigées par le SP2, et ainsi de suite…

Plus surprenant, Microsoft va rendre Vista plus souple en retirant le mode RFM (Reduced Functionality Mode) qui impose un écran quasi noir à l’utilisateur dont la copie de l’OS est identifiée comme illégale, avec pour unique porte de sortie de régulariser sa situation.

Avec le SP1, une situation identique, copie piratée de Vista, ne bloquera plus l’utilisateur mais lui imposera un appel régulier à régulariser sa situation via une fenêtre intrusive qui s’affichera toutes les heures. Un rappel qui ne désactivera plus des fonctionnalités importantes de l’OS.

Microsoft répond ici à une critique des entreprises, sensibles à ce que leurs salariés puissent continuer de travailler, surtout lorsqu’ils ne sont pas responsables de l’origine du Windows Vista installé sur leurs postes ! Entreprises qui sont également peu sensibles au programme WGA (Windows Genuine Advantage) de mise à jour des versions piratées de Vista.

Microsoft se réserve cependant le droit de revenir sur sa décision dans une future mise à jour de son OS. Surtout que le chiffre d’affaire généré au travers de WGA n’est parait-il pas négligeable…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur