Microsoft prêt à tout pour garder Paris

Régulations

L’éditeur serait prêt à baisser ses prix de 60% pour obtenir un contrat de la ville

Malgré sa sérénité affichée, Microsoft a bien du mal à contrôler l’essor des logiciels libres type Linux au sein des administrations. Partout, l’open-source avance: à Munich, en Chine et au Japon… Récemment, Renaud Dutreil, le ministre de la Fonction publique, indiquait vouloir mettre Microsoft en concurrence afin de réaliser des économies. Bref, même s’il n’y a pas le feu au lac, Microsoft se fait des cheveux blancs.

Mais le premier éditeur mondial de logiciels ne reste pas impassible devant cette offensive. On l’attaque sur les prix? Microsoft se battra donc sur les prix. Selon une information révélée par Libération, la firme a proposé un rabais de 60% à la ville de Paris pour un contrat d’équipement portant sur 15.000 postes. Ce sont les soldes d’été chez Microsoft! Le quotidien explique même que ce rabais pourrait n’être qu’une première étape. “Ils craignent l’effet symbolique de perdre Paris plus que tout”, explique-t-on dans l’entourage du maire. Mais cela suffira-t-il à convaincre l’équipe Delanoë? Rien n’est moins sûr. L’équipe municipale aimerait bien reproduire le schéma utilisé à Munich. D’ailleurs, la mairie a lancé une étude sur le sujet de la migration de Windows vers Linux. Elle est réalisée par Unilog qui a également travaillé avec la municipalité allemande… Autant d’éléments pas très rassurants pour la firme de Bill Gates.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur