Microsoft rachète FrontBridge et se renforce dans la sécurité

Cloud

L’entreprise est un spécialiste de la protection des e-mails

Petit à petit, Mirosoft met en place sa nouvelle offensive autour de la sécurité à grands coups d’acquisitions. Après Sybari Software, la firme annonce le rachat de FrontBridge Technologies. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé néanmoins un analyste du Gartner interrogé par le ‘Wall Street Journal’ l’évalue à 150 à 180 millions de dollars.

FrontBridge offre un « service managé » (Managed Service) en environnement professionnel qui permet de gérer de manière déportée les problèmes de sécurité relatifs à la messagerie électronique comme le spam ou les virus. Microsoft espère boucler l’acquisition de FrontBridge d’ici fin septembre. L’éditeur, confronté aux failles de ses produits tient à mettre désormais le paquet pour sécuriser ses prochaines grosses sorties. Outre ces deux achats en 2005, Microsoft s’est emparé en 2004 de Giant Company Software, une start-up ayant développé une solution ‘anti-spyware’. En 2002, c’était l’éditeur de solution anti-virus GeCad qui passait dans l’escarcelle du géant. Mais pour le moment, on ne cerne pas la stratégie de Microsoft: va-t-il intégrer des outils anti-virus et anti-spyware dans Windows, ou va-t-il proposer des solutions indépendantes mais fortement rémunératrices ? Peut-être bien les deux. On sait déjà qu’Internet Explorer 7 intègrera une anti-spyware et un anti-phishing certainement issus de l’un de ces rachats. Dans le même temps, Dave Thompson VP de Microsoft Corporate a déclaré que la firme de Bill Gates continuerait à commercialiser le service par abonnement de Frontbridge.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur