Microsoft réagit à la sortie de Firefox

Régulations

Il n’y a pas de guerre entre Internet Explorer et Firefox, et il n’y a pas plus de failles dans le navigateur de Microsoft que dans d’autres navigateurs, dixit Ben English, responsable sécurité des logiciels du premier éditeur mondial

Microsoft veut minimiser le rôle de Firefox – qui pourtant semble largement plébiscité par les internautes comme par les experts – et se la joue victime.

Selon Ben English, responsable sécurité des logiciels Microsoft, Internet Explorer est victime de la haine contre les américains et contre Microsoft. Le seul reproche qui peut lui être fait est d’être fourni avec Windows, mais il n’y a pas plus de failles dans le navigateur de Microsoft que dans d’autres navigateurs ! Une façon pour Microsoft de botter en touche face à Firefox, et de jouer l’innocence pour affirmer qu’il ne peut y avoir de guerre entre les deux navigateurs puisque Internet Explorer reste une valeur sure, et dixit Microsoft plus facile à utiliser. Certes, Microsoft souffre de sa position de leader sur le marché qui en fait la cible privilégiée des hackers de tous bords, et une attaque prend une telle ampleur avec la base installée que même si d’autres applicatifs présentent eux aussi des risques, la menace semble moins grande. Cependant, la Fondation Mozilla est en passe de gagner son pari – 10 millions de téléchargements de Firefox 1.0 en 100 jours ? ce qui dépasse le choix alternatif conseillé par les experts (face aux failles sur IE choisissez un autre navigateur !) pour devenir un phénomène qui ne doit pas laisser indifférents les hommes de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur