Pour gérer vos consentements :
Categories: Business

Microsoft : qui affiche les rémunérations les plus élevées ?

2021 est « une nouvelle année de performance financière historique » indique Microsoft dans un document à l’attention du gendarme boursier américain (SEC).

Le groupe technologique américain bénéficie à plein de la bascule accélérée et massive des organisations vers le cloud et le travail hybride pour affronter la crise sanitaire.

Les rémunérations en hausse des principaux dirigeants de la multinationale en témoignent.

Top 5 des rémunérations chez Microsoft

1. Satya Nadella

La rémunération totale de Satya Nadella, président du conseil d’administration (Chairman) et directeur général (CEO) de Microsoft, a atteint 49,9 millions de dollars (+12% en un an) au cours de l’exercice fiscal 2021, clos le 30 juin.

L’ensemble inclut un salaire de base de 2,5 M$ (stable par rapport à 2020), des attributions d’actions (stock awards) de 33 M$ (+2,3 M$) et un plan d’incitation de 14,2 M$ (+3,3 M$).

2. Christopher Young

Christopher Young a été nommé en novembre 2020 EVP développement d’affaires, stratégie et ventures de Microsoft, après avoir exercé la fonction de CEO de McAfee.

Chez Microsoft, au titre de l’exercice 2021, Christopher Young a obtenu un pack de rémunération de 28,5 millions de dollars. L’enveloppe inclut un salaire de base de 542 000 $, 3,5 M$ de bonus, un plan de 1,8 M$ et des attributions d’actions pour 22,6 M$.

3. Amy Hood

La vice-presidente exécutive (EVP) et directrice financière (CFO) de Microsoft a reçu 23,5 millions de dollars de rémunération (+20%) sur l’exercice 2021 du groupe.

Amy Hood a obtenu environ 996 000 $ en salaire et 17,9 M$ de stock awards (+21% respectivement), ainsi qu’un plan d’incitation de 4,5 M$.

4. Brad Smith

Brad Smith a gagné 20,5 millions de dollars au total sur l’exercice 2021, un montant en hausse de 23% en glissement annuel. L’ensemble se compose de : 943 000 $ de salaire de base (+10%), 15,1 M$ de stock awards (+22%) et 4,3 M$ (+31%) d’un plan d’incitation.

Brad Smith exerçait alors les fonctions de président et directeur juridique (CLO) de Microsoft. Il a été nommé president et vice chairman de la firme de Redmond le mois dernier.

5. Jean-Philippe Courtois

Jean-Philippe Courtois, EVP et ex-président des ventes mondiales, du marketing et des opérations du groupe (Judson Althoff lui a succédé à ce poste le 1er juillet 2021), a reçu 16,8 millions de dollars (+21%) au total au titre de l’exercice 2021.

La rémunération inclut 932 000 $ de salaire de base (+20%), 12,1 millions $ (+16%) de stock awards et un plan d’incitation de 3,7 millions $ (+40%).

Il est dorénavant président « national transformation partnerships » de Microsoft.

(crédit photo © Brian Smale & Microsoft | CC BY-SA 4.0)

Recent Posts

La France a-t-elle les moyens de mesurer la menace ransomware ?

La France a-t-elle les outils pour évaluer la menace ransomware ? Éléments de réponse sous…

3 heures ago

Antitrust : Nextcloud rallie l’écosystème français contre Microsoft

Une dizaine d'entreprises françaises se liguent à la plainte que Nextcloud a déposée en début…

7 heures ago

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

3 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

3 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

3 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

3 jours ago