Microsoft reporte, sine die, sa conférence ‘spécial développeurs’

Régulations

Le report de la Professional Developer’s Conference alimente les rumeurs
autour d’un possible retard dans le développement de certains produits

Microsoft a décidé de reporter sa Professional Developer’s Conference (PDC) qui devait ouvrir ses portes début octobre à Los Angeles.

Ce 24 mai, l’éditeur a mis à jour le site Web dédié à l’événement en expliquant que les développeurs risquaient d’être submergés dans la mesure où ils doivent se préparer à un grand nombre de lancements de produits Microsoft. L’éditeur prépare actuellement Windows Server 2008, SQL Server « Katmai », Visual Studio  » Orcas » ainsi que Silverlight, la plate-forme de programmation pour applications Web riches.

Microsoft a décidé de ?reprogrammer? la conférence, sans toutefois en donner la date.

Microsoft profite généralement de ses conférences PDC pour présenter les principaux changements à venir sur ses plates-formes pour les 12 à 24 mois suivants. Ainsi, les dernières éditions du salon ont été l’occasion de dévoiler la plate-forme .Net, le projet de gestion d’identité avorté Hailstorm ainsi que les futures versions d’Office et de Windows.

Greg DeMichillie, consultant senior du cabinet d’analyses ‘Directions on Microsoft’, craint que l’éditeur n’ait omis de fournir les vrais raisons de ce report.

« Cela n’a aucun sens »,a-t-il confié à nos confrères de VNUnet. « Ils savaient pertinemment que le moment avait été mal choisi lorsqu’ils l’ont programmé il y a six mois. »

Greg DeMichillie pense que Microsoft s’apprête à dévoiler une nouvelle technologie importante mais qu’il risque de ne pas tenir ses délais de développement.

Microsoft pourrait par exemple préparer une plate-forme de développement pour ses applications Windows Live« , ajoute l’analyste.

Live offre actuellement environ 15 services, dont un service de messagerie en ligne, de cartographie et de messagerie électronique, mais il lui manque des services d’intégration, des interfaces de programmation d’applications (API) courantes et des outils de développement. Une plate-forme de développement commune pourrait attirer les développeurs et permettrait à Microsoft de mieux concurrencer Google et Yahoo.

Microsoft pourrait également avoir décidé de retarder le salon « dans le but d’éviter de détourner les développeurs de leurs tâches de déploiement de Windows Vista« , souligne Greg DeMichillie.

Plusieurs éditeurs ont déclaré publiquement qu’ils reporteraient le déploiement du système d’exploitation à la fin de l’année. Période au cours de laquelle Microsoft devrait publier sa mise à jour Service Pack 1 qui corrigera les premiers bugs et contiendra des pilotes périphériques supplémentaires.

Il est peu probable que la prochaine PDC soit consacrée à une future version de Windows étant donné que Vista a vu le jour en janvier de cette année.

« Il serait pour le moins inhabituel[de la part de Microsoft]de concocter un tel plan en huit mois. »

Microsoft avait déclaré la prochaine version de Windows sortirait en 2009, mais l’éditeur n’a fourni aucun calendrier officiel pour un éventuel successeur de Vista.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur