Microsoft repousse la sortie de Vista en 2007

Régulations

Coup de théâtre ou presque! La firme de Bill Gates prend de court toute l’industrie du PC: la sortie de Vista est retardée

Ce 21 mars, en soirée, l’information est tombée à la surprise générale, après la clôture de Wall Street à New York!

Lors d’une conférence téléphonique avec la presse et des analystes, Jim Allchin, co-président de la division Plates-formes et services de Microsoft, a déclaré que le planning de la firme pour le lancement de Windows Vista “avec disponibilité générale” serait janvier 2007. Jusqu’ici, le géant du logiciel avait donné rendez-vous à toute l’industrie avant fin 2006. Mais il vient de constater que des tests supplémentaires en matière de sécurité, notamment, ne permettront pas sa commercialisation pour les fêtes de fin d’année. Une version pour les clients professionnels, accessible via son programme de licences en volume (donc pas de version boîte), est cependant prévue pour le mois de novembre. Pour rappel, la dernière version de son système d’exploitation, Windows XP, date de 2001. Ce n’est pas réellement une surprise. Microsoft semble avoir cumulé les difficultés pour réaliser le successeur de Windows XP, au point qu’il a dû abandonner, sinon reporter, certains modules initialement annoncés dans le projet Longhorn (nom de code), Vista. Jim Allchin avait déjà indiqué en début d’année une rupture: contrairement aux précédentes méthodes de l’éditeur qui tendaient à distribuer des produits parfois mal finis pour respecter un calendrier plus marketing que technologique, Microsoft ne distribuerait pas Vista tant que la version finale ne respecterait pas un certain standard de qualité. Parmi les six éditions de Vista, les ‘c?urs’ adaptés à des marchés, les versions pré-installées sur les PC ne seront disponibles qu’en janvier. Distribuer un produit comme la dernière version de l’OS Windows sur les réseaux de fabrication, assemblage et distribution des ordinateurs nécessite une stratégie très organisée sur plusieurs mois. Ce report va donc toucher les versions ‘boîte’ ou embarquées sur des disques durs. Dans sa conférence téléphonique, Jim Allchin a bien insisté sur la priorité de Microsoft s’agissant de la sécurité avant de valider le lancement de Vista. On peut cependant légitimement s’interroger : l’éditeur doit relever certains défis comme celui d’obtenir un niveau de compilation qui permette d’abaisser le seuil d’entrée de Vista : jusqu’ici, les versions présentées nécessitent des PC gonflés. En revanche, ce report pourrait avoir une influence non négligeable sur l’écosystème de Microsoft, en particulier sur les fabricants d’ordinateurs qui comptaient sur Vista pour justement remonter de quelques crans les configurations commercialisées pour les fêtes de fin d’année. Impact marketing pour les ventes ‘grand public’

Lancer un produit comme Windows Vista en janvier peut être considéré comme une erreur marketing, du moins sur le marché grand public. La campagne massive de publicité de Microsoft risque tout bonnement de générer un temps d’attente chez les acheteurs potentiels. Le marché des PC sur la fin d’année pourrait bien en ressentir les effets jusqu’à la mi 2007, estiment les analystes?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur