Microsoft reste à la traîne sur les mobiles ‘Smartphone’

Régulations

Les ‘Smartphone’ du géant ont toujours du mal à se vendre. Seulement 6% de ces mobiles intelligents fonctionnent avec un OS de la firme

Décidément, le marché des téléphones mobiles ne réussit pas à Microsoft. Et la firme de Bill Gates aura bien du mal à renouveler ses succès passés avec son système d’exploitation (OS) pour les téléphones mobiles.

Cela fait plus d’un an que Microsoft tente de séduire les fabricants de portables et les opérateurs avec son OS. Il s’agit d’équiper les téléphones de dernière génération, capables de se connecter à Internet, de télécharger des fichiers… On appelle ces mobiles les Smartphones ou, en français dans le texte, des téléphones intelligents. Symbian ne laisse que les miettes Malgré tous ces efforts, la sauce ne prend pas. Selon Canalisys.com, un cabinet de recherche britannique, sur un million de Smartphone vendus en Europe, en Afrique et au Moyen Orient lors du deuxième trimestre, seulement 5,9% d’entre-eux utilisent le logiciel de Microsoft. Une misère pour une entreprise habituée à des parts de marché à deux chiffres. Car face à Microsoft, le consortium Symbian ne laisse que les miettes. Cette association est composée notamment de Nokia, Motorola, Psion… Elle équipe près de 96% des téléphones intelligents. Tout avait pourtant bien commencé pour Microsoft qui avait vendu son OS à Orange. Mais ces téléphones se sont moyennement vendus et l’opérateur se laisse aujourd’hui séduire par PalmSource. La firme de Bill Gates, qui prépare le terrain depuis 1999, est donc en train de voir lui échapper un très juteux marché. Selon les analystes, 50% des mobiles vendus en 2007 seront des Smartphone. Les revenus générés par cette activité sont pourtant en progression chez Microsoft: 156 millions de dollars cette année contre 112 millions il y a un an. Mais ils restent très symboliques face aux 8 milliards de chiffres d’affaires du groupe. Pour Microsoft, c’est l’heure des choix: insister sur ce secteur porteur ou lâcher l’affaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur