Microsoft se sépare de 2100 employés

Régulations

Le plan de restructuration de Microsoft suit son cours, avec une nouvelle vague de suppression de postes. 2100 sont concernés. 2900 licenciements restent encore à venir.

Le géant de l’édition de logiciels Microsoft vient de confirmer la suppression de 2100 postes au sein de son organisation. Elle fait suite à une première vague de licenciements de 13 000 personnes, annoncée en juillet. Dans les mois à venir, 2900 employés devraient encore faire les frais du plan de réorganisation de la firme.

Microsoft applique ainsi son plan de restructuration – annoncé en juillet (voir l’article « Microsoft sacrifie 18 000 postes pour réorienter sa stratégie ») – à marche forcée, et pourrait le boucler dans ses grandes lignes largement avant la fin de l’année.

Du ménage, chez Nokia… et ailleurs

Cette réorganisation est liée à l’arrivée des 30 000 employés de Nokia au sein du groupe. 12.500 d’entre eux seront mis à la porte (la plupart étaient dans la vague de licenciements de juillet).

Lors du rachat de la branche terminaux mobiles de Nokia par Microsoft, Steve Ballmer, alors CEO de la société, n’avait pas caché que des ‘intégrations’ seraient à prévoir (voir « Accord Microsoft – Nokia : la lettre officielle de Steve Ballmer… en français »).

Les 5500 autres postes supprimés toucheront toutes les business unit de la société. L’arrivée de Nokia dans le giron de Microsoft est donc également l’occasion pour la société de mettre en place un plan social au sein de ses autres divisions.

Voir aussi : Windows 9 dévoilé le 30 septembre : qu’apportera-t-il ?

Crédit photo : © Benoit Sarasin – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur