Microsoft s'engage sur quatre 'principes d'interopérabilité' et d'ouverture

Logiciels

Le géant de Redmond annonce des « changements importants » dans sa technologie et dans ses relations avec les partenaires. Il prend engagement autour de quatre « principes d’interopérabilité », avec ouverture à… l’open source

L’histoire dira s’il s’agit d’un jalon important dans la stratégie de Microsoft ou d’une opération de communication… Dans la lettre et dans l’esprit, on peut en déduire que le numéro mondial du logiciel tire les leçons des différents contentieux qui l’ont assailli ces dernières années.

Car, sur le fond, il s’agit bien, d’un engagement formel devant les développeurs, les partenaires et même, c’est explicite, devant les concurrents. Engagement sur « 4 principes d’opérabilité » autour de ses produits « de grande diffusion » [comprenons Windows, Office, Windows Server… entre autres] « visant à: 1-assurer des connexions ouvertes 2-promouvoir la portabilité des données 3-renforcer le support des standards de l’industrie IT 4-promouvoir un engagement plus ouvert avec les clients et l’industrie, y compris les communautés open source »

Ces points représentent « une étape importante et un changement significatif dans la façon dont nous partageons l’information sur nos produits et nos technologies« , a déclaré Steve Ballmer, dg de Microsoft.

« Au cours des 33 années écoulées, nous avons échangé beaucoup d’informations avec des centaines de milliers de partenaires à travers le monde et avons contribué à construire cette industrie, mais l’annonce d’aujourd’hui constitue un élargissement significatif vers une plus grande transparence. Notre but est de promouvoir une intéropérabilité, des possibilités et des choix plus larges pour les clients et les développeurs de toute l’industrie, en rendant nos produits plus ouverts et partageant nos technologies« .

« Du fait que l’hétérogénéité est la norme dans l’architecture des entreprises, l’interopérabilité entre applications et services est devenue un facteur clé« , explique pour sa part Ray Ozzie, architecte en chef pour le logiciel.

« Les clients ont besoin que tous les fournisseurs, y compris et surtout Microsoft, délivrent des logiciels et des services qui soient suffisamment souples, de sorte que tout développeur puisse utiliser leurs interfaces et leurs données ouvertes afin d’intégrer effectivement les applications ou afin de concevoir de nouvelles solutions« .

A noter que ces engagements de principe s’accompagnent d’une série de mesures concrètes, comme la publication dès ce 22 février de documents de référence pour la communauté des développeurs (comme les protocoles d’échanges avec Office 2007, et avec Sharepoint Server 2007).

Microsoft va également accentuer son implication dans des instances professionnelles, comme l’IEC (Interoperability Executive Customer Council).

( A suivre )

L’interview de Marc Gardette,responsable de la stratégie plate-forme chez Microsoft France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur