Microsoft Silverlight : ‘Notre plate-forme globale existe et elle est mature’

Régulations

Retour sur l’annonce de Silverlight par Microsoft – plus mature que le
projet Appolo d’Abobe – avec Jean-Christophe Cimetière, chef de produits
Plates-formes et .NET

Présenté comme un sérieux concurrent au lecteur Flash d’Adobe et candidat au titre de client multimédia universel, Microsoft Silverlight, ex WPF/e, n’est encore qu’un nom, avant de se découvrir dans sa version bêta. L’annonce prend donc un caractère très marketing, mais qu’est-ce qui se cache derrière ?

Jean-Christophe Cimetière, chef de produits Plates-formes et .NET de Microsoft France, revient sur l’annonce.

On suit et on anticipe la demande forte sur les interfaces utilisateurs riches. Nous avons constaté une très forte évolution vers le web riche qui donne au navigateur un côté universel. Et on veut faire des choses originales et attrayantes afin d’attirer l’utilisateur.

C’est l’évolution du HTML, la montée en puissance d’Ajax. Ce dernier est présent par exemple sur Exchange pour l’accès Web et intégré au framework ASP .NET. Sur le poste client, la capacité de traitement est de plus en plus élevée, ce qui nous a amenés à développer WPF. Mais il nous manquait un intermédiaire, c’est Silverlight. Le plug-in vient se placer sur le client léger navigateur et apporte l’avantage d’une interface WPF.

Via l’annonce faite aujourd’hui, Silverlight ne nous a pas semblé répondre à toutes les attentes que Microsoft nous avait présentées !

Nous visons large avec notre plug-in pour Windows et Mac, mais Silverlight ne concerne que la 2D. Pour la 3D, il faudra se tourner vers WPF. C’est une étape sérieuse, Microsoft y était depuis longtemps. Mais c’est d’abord une brique qui fait partie du framework .NET et ses déclinaisons. Par exemple, il pourra être partie du navigateur de Windows Mobile.

Silverlight va permettre de développer des applications avec une richesse d’interface supérieure, mais reste très lié à la plate-forme .NET, donc délimité aux applications serveurs ou full .NET à exécuter sur le poste client. C’est une brique qui vient compléter notre spectre de possibilités. C’est une option supplémentaire.

L’annonce est quand même très marketing ?

Nous avons avancé l’annonce du nom, qui est un nom qui se veut populaire, très éloigné de nos habitudes. Nous avons avancé le positionnement de Silverlight, très encadré autour du multimédia et de la vidéo, avec le support de Windows Média.

Votre positionnement se veut donc décalée par rapport à Flash d’Abode, mais sera concurrent d’Appolo ?

Notre technologie est très comparable à Flash. Mais Microsoft dispose d’une plate-forme globale existante et mature. Le projet Appolo n’est encore qu’un assemblage de technologies existantes, une approche brouillon en terme de technologie et loin d’être mature.

Est-ce que le développement de contenu compatible Silverlight sera lié à votre nouvelle gamme Expression pour le design ?

Silverlight est lié au langage XAML [XML version Microsoft] mais on n’est pas obligé d’employer Expression pour développer sous le support du plug-in. Un navigateur pourra appeler un contenu Silverlight ou alors mixer les applications pour les parties HTML et Ajax. On pourra aussi l’intégrer à des applications qui pourront faire appel à des composants Silverlight.

Y a-t-il des utilisateurs ou développeurs qui ont déjà adopté Silverlight ?

La version bêta sera bientôt disponible. Aujourd’hui, Silverlight n’est disponible qu’auprès des spécialistes Nous adresserons ensuite les designers pour la création graphique. Il n’est pas encore en bêta, le produit n’est pas encore stabilisé?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur