Microsoft souffle 240 millions de licences pour les un an de Windows 7

LogicielsOS

Micorosft se réjouit du bon démarrage de Windows 7, essentiellement porté par l’adoption des particuliers. Si les entreprises prévoient d’y basculer, elles prennent leur temps…

Windows 7 a fêté sa première année de service le 21 octobre 2010. Débarqué moins de trois ans après Vista, le nouvel OS pour poste de travail de Redmond visait à faire oublier les déboires de son prédécesseur qui n’a su convaincre le marché de la distribution que parce que le système était embarqué par défaut sur les PC neuf. Mais rares sont les adoptions de Vista en entreprises.

Un objectif atteint selon Microsoft qui revendique 240 millions de licences distribuées dans le monde. « Je pense que Windows 7 a dépassé nos attentes, se félicite Gavriella Schuster, directrice générale de Windows Product Management. Les gens dès le début ont eu une prévision optimiste. Je sentais que nous avions besoin de tempérer les attentes… mais un an plus tard, nous sommes sur la bonne voie. Nous sommes là où nous pensions être. Cela a été une bonne année – une année à célébrer. »

En un an, Windows 7 a conquis 17 % de part de marché (selon Net Applications) contre 13 % pour Vista. Mais c’est bien le décennal Windows XP qui occupe la majorité du marché avec plus de 60 % des parts. Si Windows 7 a mis moins d’un an à surpasser Vista, combien d’années lui faudra-t-il pour rejoindre XP? L’arrêt total du support de l’OS vieillissant par son éditeur en 2014 devrait donner un coup d’accélérateur à la carrière de Windows 7. Notamment en entreprise.

Celles-ci devraient commencer à migrer leurs parcs de postes clients vers Windows 7 dès aujourd’hui. Selon une étude de Dimensional Research, 87 % des entreprises sondées prévoit d’adopter Windows 7 contre à peine 47 % pour Vista en son temps. Selon des chiffres cités par Microsoft, les entreprises qui adoptent Windows 7 afficheraient un retour d’investissement de 131 % la première année et économiseraient jusqu’à 140 dollars par poste en moyenne. A ce demander pourquoi elles ne se jettent pas toutes sur l’occasion. Côté particuliers, 93 % des nouveaux acheteurs de PC optent pour Windows 7 (ce qui signifie quand même que 7 % n’en veulent pas mais au profit de quel OS?) et affichent un taux de satisfaction de 94 %.

De bonnes nouvelles tempérées par FBR Capital Markets. « Nous pensons que le cycle de renouvellement des PC en entreprise affichera probablement un rythme plus lent que prévu, déclare l’analyste David Hilal dans une note à l’un de ses clients, selon des propos repris par International Business Times. Nous avons commencé à voir ces retards dans notre dernière enquête sur les technologies de l’information (août), et nous croyons que cette tendance pourrait se poursuivre. » Selon l’analyste, les entreprises orienteront plus leurs dépenses d’investissement dans l’amélioration de la productivité à travers des applications et logiciels d’infrastructure que dans le renouvellement des machines. Une tendance confirmé par Gartner qui a revu à la baisse ses prévisions des demandes des entreprises en matière de postes clients au troisième trimestre 2010. Visiblement, les firmes portent encore les stigmates de la crise économique…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur