Microsoft souhaite créer 3.000 postes en R&D

Logiciels

Après l’annonce de la suppression de 5.000 emplois, le géant de Redmond annonce procéder à de nouvelles embauches

A l’occasion du salon CeBit à Hanovre en Allemagne, Microsoft a annoncé son plan de déploiement pour 2009. Kevin Turner, le directeur des opérations a expliqué que le mastodonte engagerait la somme de 9 milliards de dollars pour ses activités.

Un milliard de plus que 2008, Microsoft annonce la couleur. Dans la foulée, le responsable explique qu’il va procéder à la création d’entre 2.000 à 3.000 postes. Un investissement qui sera opéré dans les secteurs considérés comme porteurs tels que le Cloud Computing. Microsoft compte donc mettre l’accent sur la Recherche et le Développement dans ce domaine, vers lequel tendent bon nombre de professionnels.

L’annonce a au moins le mérite de trancher d’avec celle de la récente suppression de 5.000 postes. On apprenait à la fin du mois de janvier que ces postes seront supprimés en dix-huit mois, dont 1.400 de manière immédiate. Le groupe compte 91.000 salariés dans le monde, 5 % des effectifs de Microsoft passent alors à la trappe.

Il semblerait donc que Microsoft, (un peu comme beaucoup) navigue à vue. Après le scepticisme affiché de Steve Ballmer, p-dg de Microsoft ,l’humeur est à la relance. Dans une récente conférence, le patron du numéro un mondial du logiciel restait sombre quant à l’avenir. Pour Ballmer, la “réinitialisation de l’économie pourrait prendre plusieurs années”préférant utiliser le terme de “réinitialisation” (ou redémarrage de force comme le reset informatique) plutôt que celui de “récession”.

Même son de cloche le mois dernier aux TechDays de Paris. Le Directeur du marketing et des opérations chez Microsoft France, Marc Jalabert avait évoqué la morosité et la nécessité pour les entreprises de réduire leurs coûts, mais aussi augmenter leur chiffre d’affaires…

Barre à droite puis à gauche, Microsoft a choisi en dernier la carte de la Recherche avec ce plan d’embauches. Une sorte de nouvelle conquête de l’Ouest américain.

Slim voit large

Il n’y a pas que l’éditeur de Redmond à générer des embauches. Le magnat mexicain des Telecoms Carlos Slim annonce la création de pas moins de 34.000 emplois en 2009. La troisième fortune mondiale envisage d’embaucher ces emplois au Mexique, une bonne partie dans les Telecoms. Un chiffre dont le milliardaire pense qu’il pourrait même être encore supérieur.