Microsoft supporte désormais la distribution Linux CentOS

Cloud

Microsoft apporte dorénavant un support officiel de la CentOS sous Hyper-V. La firme de Redmond reconnait ainsi l’importance de cette offre dans le secteur de l’hébergement.

Dans le monde des serveurs web, Linux dispose de parts de marché très importantes, comprises entre 32 % et 62,8 %. De fait, selon le site W3Techs, Unix équipe 64,2 % des serveurs web. Ce pourcentage comprend 49,8 % de serveurs Linux et 48 % dont l’OS n’a pu être déterminé, mais où Linux doit probablement dominer.

C’est aujourd’hui la CentOS qui reste la distribution la plus utilisée sur les serveurs web Linux (29,4 %), devant la Debian (28,9 %), qui souffre d’un cycle de développement un peu trop long, la Red Hat Enterprise Linux (14,4 %), qui n’est que rarement proposée dans le catalogue des hébergeurs, et l’Ubuntu (14 %), qui monte en puissance.

Microsoft a bien compris l’importance qu’a aujourd’hui la CentOS dans le monde de l’hébergement de sites web. Sandy Gupta, responsable du marketing pour l’open solutions group de la firme, vient ainsi de déclarer que Microsoft supporterait officiellement cette distribution Linux sous l’hyperviseur Hyper-V. Une annonce importante pour la communauté, mais aussi pour la firme de Redmond, qui multiplie les initiatives afin de s’imposer dans les secteurs de l’hébergement et de la virtualisation.

Ironiquement, cette déclaration a également comme un air de défi pour Red Hat, qui ignore toujours la communauté CentOS… tout comme les utilisateurs qui demandent à bénéficier d’offres RHEL supportées chez les hébergeurs. À ce jour, la seule option disponible largement est une solution de support dédiée aux utilisateurs du service de cloud public d’Amazon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur