Pour gérer vos consentements :

Microsoft Teams : une version gratuite pour concurrencer Slack

Microsoft lance une mouture gratuite de Microsoft Teams, son outil collaboratif intégré à Office 365.

Disponible dans 40 langues, cette version doit attirer à elle les petites et moyennes entreprises.

Teams avait été lancé globalement en mars 2017. Après une année d’exploitation, la firme de Redmond revendiquait 200 000 entreprises utilisant son outil collaboratif.

Jusqu’à présent, un abonnement à Office 365 était nécessaire pour y accéder.

Microsoft place la barre haut

Cette version gratuite permet à plus de 300 personnes de profiter de nombreuses fonctionnalités jusqu’alors payantes, comme la recherche par messages, la traduction en ligne, le chat audio et vidéo, la possibilité de travailler avec d’autres applications, 10 gigaoctets de stockage et 2 gigaoctets de stockage supplémentaire par collaborateur.

Il y a aussi une intégration avec les applications Office Online (tels que Word, Excel, PowerPoint et OneNote) et les intégrations d’applications tierces illimitées (au nombre de 150).

A titre de comparaison, la mouture gratuite de Slack a également ses propres limitations : 10 000 messages consultables, 10 intégrations d’applications, 5 Go de stockage de fichiers, pas de comptes invités et seulement des conversations vidéo entre 2 personnes. La version gratuite de Microsoft Teams est donc beaucoup moins restrictive que l’équivalent gratuit de Slack.

Whiteboard sur Windows 10

Ajoutons à cela que la version gratuite de Teams ne nécessite pas non plus de compte de messagerie Microsoft pour s’inscrire, puisque n’importe quelle adresse e-mail fonctionne.

Microsoft en a également profité pour annoncer la disponibilité de son application Microsoft Whiteboard pour Windows 10. Elle sera « bientôt disponible » sur iOS ainsi que via le Web.

L’application Whiteboard permet aux utilisateurs de collaborer simultanément à l’aide du stylet et du clavier.

En concurrence directe avec Hangouts Chat de Google, Workplace by Facebook et Slack, Microsoft Teams devient ainsi mécaniquement plus accessible et donc plus concurrentiel.

Pour rappel, avant de lancer Microsoft Teams, Microsoft aurait cherché à mettre la main sur Slack pour 8 milliards de dollars. Mais, cette perspective aurait été rejetée par Satya Nadella (CEO) et Bill Gates (co-fondateur de Microsoft). Depuis, Microsoft s’est tourné vers une autre proie : LinkedIn.

Vidéo promotionnelle de Teams signée Microsoft :

(Crédit photo : @Microsoft France)

Recent Posts

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

7 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

7 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

8 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

9 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

12 heures ago

Informatique quantique : BMW renforce sa collaboration avec Pasqal

Le groupe BMW et la start up Pasqal étendent leur collaboration pour concevoir des pièces…

13 heures ago