Microsoft : un 1er trimestre décevant mais…rassurant

Logiciels

Le premier trimestre fiscal 2009-2010 de Microsoft accuse un recul de 14% sur 2008. Mais avec les promesses de Windows 7 et la Xbox, les financiers ne sont pas inquiets

La crise est, bel et bien, passée par là – comme chez Cisco (cf. résultats, perspectives ) et autres poids lourds. Microsoft ne peut que l’assumer, alors que le démarrage de Windows 7 tombe mal sur la période de l’été.

Au 30 septembre, le chiffre d’affaires du premier trimestre de la nouvelle année fiscale 2010, s’établit à 12,92 milliards, soit un recul de -14% comparé à l’année dernière, même période.

Le numéro un mondial du logiciel estime à 1,47 milliard le différé d’encaissement, ou manque à gagner, dû au programme optionnel de mise à jour de Windows 7 (Upgrade option program) et aux ventes OEM et aux revendeurs avant la “disponibilité générale”. Le chiffre d’affaires aurait dû être de 14,39 milliards (soit un recul de -4%) seulement…

Microsoft reste néanmoins très profitable et contrôle ses coûts: malgré un recul de -18% par rapport à l’année passée, le résutat net reste très enviable à 3,57 milliards (soit une profitabilité de 27,6%)!

Après décompte des diverses charges, le géant du logiciel se félicite du redressement du bénéfice par action.

Parmi les points encourageants figurent les chiffres prometteurs de Windows et ceux de la console de jeu Xbox qui s’avèrent supérieurs aux attentes.

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur