Pour gérer vos consentements :

Microsoft va ouvrir des datacenters anti-écoutes en Allemagne

Microsoft, associé à Deutsche Telekom, compte mettre en place des datacenters en Allemagne. Objectif : protéger ses clients des demandes de divulgations de données de la part du gouvernement américain. Une stratégie qui prend tout son sens dans un contexte de tension juridique entre la firme de Redmond et les autorités américaines sur la transmission de données d’un client stockées en Irlande.

Au fil des mois, l’Allemagne est devenue la référence en matière de protection des données personnelles au sein de l’Union européenne. Si le pays n’a pas toujours été un modèle côté espionnage, il dispose d’une législation solide, et son opposition ferme aux opérations d’écoute à grande échelle opérées par les Américains lui vaut une bonne image en termes de protection des données des particuliers et entreprises.

Deux datacenters en cours d’installation

Deux datacenters Microsoft devraient ouvrir en Allemagne d’ici fin 2016, à Francfort et Magdebourg. De quoi rassurer les entreprises locales, soumises à des lois les forçant à stocker leurs données sur le sol allemand, mais aussi d’autres entreprises européennes, soucieuses de la confidentialité des données qu’elles manipulent.

Ce n’est pas la première fois qu’un opérateur de Cloud américain ouvre des datacenters en Allemagne. IBM a été le premier à ouvrir le bal, en janvier dernier (voir l’article « IBM ouvre les portes de son datacenter SoftLayer en Allemagne »). Amazon a depuis emboité le pas à Big Blue (« Cloud : Amazon ouvre des datacenters en Allemagne »).

À lire aussi :
Corée, Inde et États-Unis, cibles des prochains datacenters Amazon
IBM – SoftLayer renforce sa présence au Brésil, avec un second datacenter
IBM – SoftLayer ouvre un datacenter en Italie

Crédit photo : © Oleksyi Mark – Shutterstock

Recent Posts

RGPD : vers une nouvelle méthode de calcul des amendes

Le Comité européen de la protection des données (CEPD) a adopté de nouvelles lignes directrices…

1 heure ago

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

18 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

19 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

20 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

21 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

23 heures ago