Microsoft, vers une valorisation à 1000 milliards de dollars

Les analystes financiers sont séduits par la politique menée par Satya Nadella, CEO de Microsoft. La récente acquisition de Linkedin pour 26,2 milliards de dollars est jugée comme une excellente opportunité et un formidable potentiel pour la firme de Redmond.

A tel point que l’analyste Michael Markowksi, récemment nommé comme un des 50 meilleurs investisseurs par Fortune, prédit que Microsoft sera la première société de technologies à atteindre la valorisation de 1000 milliards de dollars (1 trillion en version américaine). Elle rejoint les autres prétendants, Alphabet, Amazon et Facebook. Bien sûr l’analyste n’oublie pas Apple qui est la première valorisation à 622,6 milliards de dollars. Mais pour lui si les perspectives de croissance sont bonnes pour la firme de Cupertino, il estime que la première compagnie à atteindre la barre du trillion de dollars sera une entreprise digitale ou en ligne. Et Apple ne rentre pas dans ce cadre.

Ces sociétés du numérique ont des modèles évolutifs capables d’adresser des services à des milliards d’individus, assure Michael Markowski. Plus important pour lui, elles ont des hauts niveaux de marge et un impressionnant trésor de guerre (cash-flow) par rapport aux entreprises non numériques.

Un leader des médias sociaux et du crowdfunding industriel

Dans le cas de Microsoft, le rachat de Linkedin donne à la firme de Redmond la capacité à devenir le chef de file des médias sociaux et du crowdfunding d’entreprises. Dénommé SIC (Social Investing Community), ce système de financement collaboratif des entreprises via les réseaux sociaux en est à ses balbutiements.

Plusieurs décisions récentes de la SEC ont fixé des règles pour ce marché en devenir. Elles donnent la capacité aux entreprises de s’adresser directement aux particuliers et à celles qui ne sont pas des investisseurs accrédités (structures qui font entre 200 000 dollars et 1 millions de dollars de CA) de pouvoir prendre part aux investissements. Cette capacité d’investissement en ligne va transformer le monde, précise Michael Markowski, tout comme l’a été l’arrivée d’Internet, le mail, les médias sociaux, le smartphone et les applications.

« Le public a un appétit insatiable pour miser sur des petits paris et acheter des billets de loterie qui offrent la possibilité de gagner des grosses sommes », souligne l’analyste. Et d’ajouter, « les millenials sont un bon exemple. Beaucoup voudront investir 100 dollars ou moins dans une entreprise qui prend des risques avec des rendements potentiels multipliés par 10 ou par 100 ». La plupart des géants du Web comme Facebook, Google ou Amazon vont probablement créer des services pour favoriser le développement du crowdfunding. Mais pour Michael Markowski, Microsoft est le mieux placer pour accompagner et bénéficier de cette révolution.

A lire aussi :

Mise à jour forcée de Windows 10 : Microsoft s’excuse, un peu

La longue marche de Microsoft pour imposer Windows 10 au marché

crédit photo © Rrraum – shutterstock

Recent Posts

Serveurs Arm : Grace, le chaînon manquant de NVIDIA ?

Dix ans après Project Denver, NVIDIA relance une offensive dans les SoC pour serveurs. Son…

2 heures ago

SIRH : Cegid croque Talentsoft

Pépite de la French Tech et longtemps aspirante au statut de Licorne, Talensoft est rachetée…

16 heures ago

Cloud Formation : VMware hybride aussi le modèle économique

VMware étend son modèle de licence « universelle » à Cloud Formation, dans le cadre…

16 heures ago

Semi-conducteurs : Intel toujours au top des vendeurs

Intel, porté par la demande de processeurs pour PC et serveurs, a conservé son leadership…

17 heures ago

Gestion des vulnérabilités : FBI, CISA et Fortinet alertent

Des vulnérabilités connues dans FortiOS de Fortinet sont encore exploitées. "Appliquez les correctifs et mettez…

23 heures ago

Microsoft acquiert Nuance : pourquoi ce scénario ferait sens

Microsoft et Nuance sont pressentis pour fusionner... dans la continuité de leur partenariat sur le…

24 heures ago