Pour gérer vos consentements :

Microsoft crée une division autour de l’intelligence artificielle

Microsoft a profité de sa conférence Ignite cette semaine pour annoncer la création d’une nouvelle division chargé d’accélérer le développement et l’adoption de l’intelligence artificielle (IA). Ce nouveau groupe réunit les équipes de Microsoft Research, Information Platform Group, Bing et Cortana, ainsi que les salariés travaillant sur les applications de robotiques. Pas moins de 5 000 scientifiques et ingénieurs au total seront chargés de réfléchir à l’IA.

« Aujourd’hui, l’IA change la chaîne d’approvisionnement de la recherche en sciences de l’informatique et brouille les lignes entre recherche et produits, explique Harry Shum, vice-président exécutif de Microsoft IA et Research Group. L’innovation en IA ne viendra pas de laboratoires de recherche isolés mais des travaux en production combinés aux avancées technologiques dans les algorithmes, les systèmes et les expériences. » Fort de cette conception, Microsoft a donc revu son organisation pour permettre à l’entreprise de « créer des systèmes et produits vraiment intelligents pour nos client ».

25 ans de recherches

Voilà 25 ans que l’éditeur de Windows fait de la recherche. Et les premiers travaux dans l’IA ont contribué au langage naturel, à la reconnaissance vocale et à l’analyse d’image. Aujourd’hui les travaux se poursuivent autour du machine learning et du deep learning qui, utilisés à travers la reconnaissance d’image et la parole, alimentent de nombreuses solutions comme Skype Translator, Cortana ou le chat bot version chinoise Xiaolce. Cortana, qui sert aujourd’hui quelque 113 millions d’utilisateurs (bien en dessous- des 400 millions de Windows 10 installés à ce jour, au passage), a répondu à plus de 12 milliards de questions.

Autant d’outils qui aident les utilisateurs à se souvenir de leurs engagements, faire tomber les barrières de langues, envoyer des messages plus rapidement et permettre aux entreprises d’intégrer cette intelligence numérique dans leurs applications. Simplement baptisé AI and Research Group, cette nouvelle organisation sera dirigée par Harry Shum. Salarié depuis 20 ans de Redmond, Harry Shum s’occupait précédemment de la division Technologie et Recherche en tant que vice-président. La nouvelle initiative de Microsoft place désormais l’IA au même niveau que le développement de Windows, Office et Azure. Une position indiscutablement stratégique.


Lire également
Union sacrée des GAFA autour de l’Intelligence Artificielle
Les bots pas encore prêts à remplacer les conseillers bancaires
AI : des machines de la Darpa s’affrontent à la Defcon

Crédit Photo : Chris P-Shutterstock

Recent Posts

OpenAI cherche des alternatives à Nvidia

Le Financial Times rapporte qu'OpenAI était en pourparlers avec des concepteurs de semi-conducteurs, dont Broadcom,…

4 heures ago

Cybersécurité : Innov8Learn propose des formations sur mesure aux TPE/PME

En première ligne pour subir les cyberattaques, les TPE/PME sont aussi les moins bien formées…

5 heures ago

Des grands projets aux enjeux d’avenir, une Dinum en manque de légitimité

La Cour des comptes estime que la Dinum doit construire sa légitimité, autant au vu…

1 jour ago

Beta.gouv, miroir des « résultats contrastés » de la Dinum

La Cour des comptes pointe les « résultats contrastés » de la Dinum sur son…

1 jour ago

Entre explications et remèdes, Crowdstrike en gestion de crise

Au cours du week-end, Crowdstrike a structuré une réponse face à l'incident majeur qu'a causé…

1 jour ago

Windows et Azure sont tombés : Crowdstrike à la source d’une panne informatique mondiale

Une mise à jour de l'EDR Crowdstrike Falcon a planté une multitude de serveurs et…

4 jours ago