Microsoft veut une boîte noire dans Longhorn

Sécurité

L’éditeur de Redmond envisage d’intégrer un mouchard dans Longhorn, son prochain système d’exploitation. Objectif, remonter à l’éditeur l’état complet du système lors d’un dysfonctionnement. Les défenseurs de la vie privée crient au loup

Les célèbres plantages de Windows causent bien du tort à l’éditeur. Pour tenter de comprendre leurs causes et y remédier, Microsoft souhaiterait intégrer à Longhorn (dont la sortie est prévue en 2006) un système de « boite noire » ayant pour mission la journalisation des événements et du contenu des documents en cours d’utilisation lors d’un « crash » de l’OS. L’éditeur a fait part de ce souhait lors de la conférence WinHEC (Windows Hardware Engineering Conference) à Seattle.

En somme, tous les paramètres sur l’état et l’activité du système d’exploitation seront enregistrés, y compris le contenu des fichiers sur lesquels un utilisateur travaille avant que la machine ne sombre… Ces informations, ainsi recueillies, seront alors transmises à Microsoft à travers Internet ou à l’administrateur du réseau de l’entreprise équipée. Les défenseurs de la vie privée montent avec logique au créneau et Microsoft tente de contenir leur excitation en expliquant que l’utilisateur aura toujours le choix d’envoyer ou non les informations récoltées. De plus, il sera possible, pour celui-ci, de modifier à la volée les données exploitées, explique Greg Sullivan, responsable produit Windows. Microsoft se repose donc sur la capacité de ses utilisateurs à définir ce qu’est une donnée « critique » ou « sensible ». Il y a de quoi se poser des questions… (*) pour Vulnerabilite.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur