Microsoft Visual Studio 2008 et .NET Framework 3.5 arrivent

Logiciels

L’éditeur s’apprête à lancer les dernières versions de ses outils de développement Windows

Mise à jour dans la continuité… La suite de logiciels de développement d’application Windows de Microsoft, Visual Studio 2008, ne révolutionnera certainement pas le monde des IT ni l’univers de l’éditeur ! En revanche, elle permet à Microsoft de remettre les pendules à l’heure entre deux temps forts: le lancement de Vista et d’Office 2007 en amont, et le lancement de Windows Server 2008 et de SQL Server 2008 en aval.

Sivaramakichenane Somasegar, vice-président corporate de la division Développeurs de Microsoft, s’est d’ailleurs contenté d’évoquer une série d’améliorations des outils et ressources… C’est là qu’est le paradoxe de Visual Studio 2008. La suite apporte peu de réelles nouveautés susceptibles de créer des ruptures dans le domaine du développement d’applications. En revanche, elle s’annonce indispensable pour tous ceux qui veulent se mettre à la page des dernières plates-formes en place ou à venir de Microsoft.

C’est pourquoi parmi les nouveautés de la version 2008 de la suite on trouve la mise en compatibilité avec la suite bureautique Office 2007, décidément au cœur de la stratégie de Microsoft sur le poste de travail, et avec Silverlight, le concurrent du lecteur universel d’Adobe construit autour de Flash.

Mais l’évolution la plus sensible sera certainement l’intégration du langage Linq (Language Integrated Query), une bibliothèque d’opérateurs destinés à manipuler des données issues d’environnements hétérogènes, ce qui se traduit par des requêtes à vocation universelle et non plus adaptées à chaque format spécifique à ces environnements.

Du côté de la plate-forme .NET, la bibliothèque d’applications .NET Framework 3.5 participe à l’ouverture du code source de Microsoft au monde des développeurs. Pas de quoi trop s’extasier non plus, Microsoft, via sa licence Microsoft Reference Licence permet uniquement la consultation du code, mais en aucun cas sa modification. Le code pourra en revanche être associé aux outils de débogage fournis avec Visual Studio 2008.

On le voit, Microsoft se contente de jouer l’ouverture de ses sources sous une forme homéopathique. Pour autant, avec la visibilité du code des IDE, les processus d’intégration avec Visual Studio, ainsi que de correction des bugs, devraient s’en trouver simplifiés, ce qui n’est pas un mal.

Ces applications seront disponibles en téléchargement aux abonnés de MSDN à la fin novembre, puis à tous au moment du lancement de Windows Server 2008 et de SQL Server 2008, en février prochain.

Un message vers l’écosystème Microsoft Comme souvent avec ce type d’annonce, c’est à côté et dans la stratégie qu’il faut rechercher les vraies innovations.Pour son futur proche, Microsoft a ainsi évoqué l’apport de nouvelles fonctionnalités dans son outil de création de mashups Popfly. Il a également évoqué sa solution de synchronisation de données Sync Framework, qui entre en version bêta CTP (Community Technology Preview) et devrait être disponible en février prochain.Mais c’est surtout pour sa communauté de développeurs que Microsoft a réservé son message principal: les conditions de licence de Visual Studio 2008 et de son SDK vont évoluer, et le développement partenarial ne sera plus contractuellement réduit aux seules plates-formes de l’éditeur…

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur