Microsoft Windows 7 déjà disponible avec «downgrade» étendu

Logiciels

Certaines entreprises peuvent déjà installer Windows 7. Microsoft ouvre les possibilités de retour en arrière et limite les effets de gamme. Un lancement stratégique pour éviter le syndrome Vista.

Après le lancement raté de Vista (malgré un rattrapage un an après), Microsoft met tout en oeuvre pour réussir l’arrivée de Windows 7. Un succès constaté avant même le lancement officiel (téléchargements, programme de compatibilité… sans compter les articles de presse).

Où en est ce lancement ? Pourquoi certaines entreprises le déploient-elles déjà ? « Depuis le premier septembre, les entreprises abonnées à la Software Assurance Microsoft peuvent télécharger Windows 7. Selon les partenaires et revendeurs, les entreprises peuvent aussi migrer depuis XP Pro ou Vista Pro en bénéficiant d’une réduction pouvant atteindre jusqu’à 35 %, »explique Jérome Trédan, directeur de Windows Entreprise chez Microsoft France.

La Software Assurance est un contrat d’abonnement annuel de maintenance destiné aux entreprises. Ce contrat de licences en volume inclut des services comme la formation, le support, l’aide à la planification ou la migration, ou les mises à niveau gratuites des logiciels Microsoft.

Pour les autres clients qui acquièrent un nouvel ordinateur avant le 22 octobre (date officielle du lancement), il suffira d’ajouter quelques euros pour obtenir une licence Windows 7, et ce, pour toutes les éditions du nouveau système d’exploitation.

Revenir en arrière ?

« Pour les entreprises abonnées à la Software Assurance, elles peuvent sans limitations installer les systèmes d’exploitation selon leurs envies. Pour les autres, nous proposons le downgrade n-2 : la possibilité de revenir à un système d’exploitation de deux générations précédentes, donc XP Pro ou Entreprise. Auparavant, cette possibilité était limitée à la version n-1. Cette opération est valable pendant 18 mois, ou jusqu’à la sortie officielle du premier Service Pack, généralement au moins 18 mois après le lancement », ajoute Jérome Trédan.

Précision importante, pour ceux souhaitant revenir en arrière : la licence Windows 7 est perpétuelle pour l’ordinateur concerné.

Moins de versions, plus de lisibilité

Les exigences modestes en ressources matérielles de Windows 7 plaident en faveur d’une migration. Mais cela ne vaut pas seulement pour Vista selon l’éditeur. « Windows 7 est un système d’exploitation moins gourmand en ressources. C’est pourquoi nous estimons que les 10 millions de PC sous Vista en France gagneront à migrer. De même, les ordinateurs datant de moins de 18 mois sous XP (environ 20 millions), généralement dotés d’un minimum de 2 Go de mémoire vive, sont équipés pour profiter pleinement des avantages de 7 », précise Julien Lesaicherre, chef de produit Windows chez Microsoft France.

Et pour parvenir à pénétrer rapidement le marché, l’éditeur de Windows a limité les déclinaisons : une version netbook, une familiale, une Pro et une entreprise. Soit : – Starter concernera les mini-PC ou netbooks.

Familial Premium porte bien son nom.

Windows 7 Pro est enrichie, entre autres, de l’XP Mode (fonctionnement en mode virtualisé d’applications XP), de la gestion de domaines réseau, de la prise de contrôle à distance, de l’imprimante par défaut selon le réseau…

– Exclusivemlent destinée aux entreprises abonnées à la Software Assurance, Windows 7 Entreprise inclut aussi Bitlocker-to-go (chiffrement de disque dur, de données sur clé USB…), la fonction Direct Access (accès nomade transparent au réseau de l’entreprise sans avoir à déployer de VPN, mais avec une sécurité identique), etc.

Intégrale (ou Ultimate) est l’équivalent de la version Entreprise pour les non abonnés à la Software assurance.


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur