Microsoft Windows 7 : fuite d'une clé d'activation de la version Ultimate

Sécurité

Microsoft espère cependant limiter la prolifération des versions piratés de Windows 7 grâce aux mécanismes de mise à jour.

Pas encore sorti et déjà ‘hacké’. A chaque nouvelle version finale, le système d’exploitation de Microsoft connaît des son lot de fuites et Windows 7 n’échappe pas à la règle. En fin de semaine dernière, Microsoft a reconnu qu’une clé d’activation de Windows 7 avait été dérobée à l’un de ses partenaires EOM qu’il se garde bien de citer. Selon plusieurs sources, officieuses, il s’agirait du constructeur chinois Lenovo.

« La clé est exploitée pour Windows 7 Ultimate RTM [release to manufacturing, version définitive de production, ndlr] destinée à être préinstallée par le fabricant sur les nouveaux PC qui seront commercialisés plus tard dans l’année », déclare Redmond. « Ainsi, l’utilisation de cette clé nécessite l’exploitation d’un PC en provenance de ce fabricant ». Ce qui devrait limiter la portée de la fuite, selon Microsoft. Les premiers PC dotés de Windows 7 sont attendus à partir du 22 octobre.

L’éditeur informe en effet que « aucun PC vendu n’utilisera cette clé ». Redmond se veut cependant rassurant en indiquant que les clients du constructeurs en question ne rencontreront aucun problème d’activation de leur système, sans préciser pour autant si une nouvelle clé a été attribuée à son partenaire. Redmon prévient également les utilisateurs de la clé dérobée qu’ils seront alertés s’ils exécutent une version ‘non-genuine’ (piratée), de Windows 7 et ne pourront donc pas invoquer l’ignorance de l’origine douteuse de l’OS.

Les pirates ont une semaine d’avance sur Microsoft

Windows 7 est en effet pourvu d’un mécanisme renforcé de détection des versions piratées du système, notamment celle qui combinent un ‘hack’ et une clé d’activation officielle mais dérobée. « Les consommateurs qui utilisent ces outils et méthodes doivent s’attendre à être repérés par Microsoft », insiste Alex Kochis, le directeur du programme Genuine Windows.

Il n’en reste pas moins que la clé dérobée pourra servir à exploiter des versions piratées de Windows 7 Ultimate, lesquelles risquent de rapidement proliférer sur le Web. Autre coup dur pour Microsoft, cette fuite intervient une bonne semaine avant que les développeurs membres du réseau MSDN et TechNet n’obtiennent leur version RTM prévue le 6 août prochain. Autrement dit, les pirates ont déjà une semaine d’avance sur Microsoft. Lequel rappelle cependant que l’usage d’une version piraté de Windows est toujours risqué puisque, si l’OS est modifié, il peut ouvrir la porte aux virus, agents malveillants et autres indiscrétions.

A lire également : Windows 7… en images !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur