Microsoft lance Windows Server 2012, un OS optimisé pour le cloud

Cloud

Avec Windows Server 2012, Microsoft vise toujours plus les datacenters, mais aussi les infrastructures cloud, qu’elles soient publiques, privées ou hybrides.

La disponibilité générale de Windows Server 2012 est dorénavant effective. Ce système d’exploitation signé Microsoft se veut spécifiquement adapté aux infrastructures de cloud computing.

« Windows Server 2012 est la version la plus ambitieuse de notre système d’exploitation pour serveurs depuis la révolution Windows 2000 », explique Jérôme Trédan, directeur des Produits Serveurs et Plateformes de cloud computing chez Microsoft.

« Microsoft s’est appuyé sur sa solide expérience des systèmes d’exploitation, des applications et des services cloud pour présenter aujourd’hui le nouvel OS cloud, basé sur Windows Server et Windows Azure, qui permettra à nos clients d’accéder à un datacenter potentiellement sans limite. »

Associé à Windows Azure et System Center, Windows Server 2012 se veut donc un produit capable d’équiper les datacenters de nouvelle génération.

Une offre complète

Avec Windows Server 2012, Microsoft veut aller au-delà du simple rôle des OS serveurs, en proposant de puissantes fonctions de stockage, réseau, automatisation et virtualisation.

Le tout avec une administration facilitée. La grande force de la firme de Redmond face aux offres UNIX/Linux.

Selon nos confrères d’ITespresso.fr, Windows Server 2012 est accessible en quatre versions : « Datacenter » et « Standard » pour les grandes entreprises (disponibles dès aujourd’hui), « Essentials » et « Foundation » pour les PME (attendues à la fin de l’année).

Crédit photo : © Microsoft


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous Microsoft Office ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur