Middleware : le rachat de BEA par Oracle ne sera pas le dernier

Cloud

La dernière emplette d’Oracle dans les intergiciels ne sera pas la dernière, selon Ovum

Après le rachat de BEA par Oracle, la consolidation du marché va se poursuivre, selon David Mitchell, vice-président de la recherche IT chez Ovum. Les groupes vont, selon lui, utiliser la croissance externe pour développer leurs activités.

“Le segment du middleware est l’un des plus importants sur le marché des technologies de l’information, avec des acteurs comme Oracle, IBM, Microsoft et BEA qui convoitent de plus petits éditeurs de niche. C’est un marché qui se consolide et qui va poursuivre sa consolidation”, explique-t-il.

Selon lui, “Oracle n’est pas rassasié même si le nombre de proies de moyenne ou grande envergure se restreint”. Il estime que les prochaines cibles du groupe – qui a déjà consolidé plusieurs rachats dans sa ligne de produits Fusion– devraient se situer dans la catégorie des acteurs offrant des applications métiers ou verticales.

David Mitchell ajoute qu’Oracle fait preuve d’une certaine compétence pour l’intégration de nouvelles acquisitions dans ses activités “coeur”, en limitant au maximum les risques de perturbation de ses activités existantes. “Ce qui est clé en la matière, c’est la capacité à intégrer les équipes commerciales pour garantir le minimum de pertes d’affaires”, conclut-il.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur