Miguel Valdès-Faura (BonitaSoft) : « Le prochain challenge consistera à proposer des stacks open source complètes »

Business IntelligenceCloudOpen Source

Le monde des logiciels open source professionnels atteint aujourd’hui une maturité suffisante pour permettre la création de piles applicatives complètes. Une stratégie défendue par le dirigeant de BonitaSoft.

Miguel Valdès-Faura, président-directeur général et cofondateur de BonitaSoft, souhaite profiter du salon Solutions Linux / Open Source 2011 de Paris pour faire passer un message : « L’open source a prouvé qu’il était capable de concurrencer les solutions des éditeurs historiques sur certains marchés. Le prochain challenge consistera à proposer des stacks complètes. » Un impératif pour espérer concurrencer des géants comme IBM ou Oracle, qui jouent la carte du tout intégré.

Dans le cadre du salon, BonitaSoft (gestion des processus métiers) dispose ainsi d’un stand commun avec Jaspersoft (Business Intelligence), SugarCRM (gestion de la relation client) et Talend (solutions d’intégration). Une réunion qui ne doit rien au hasard. « C’est une démarche assez naturelle. En effet, nous rencontrons de plus en plus de clients qui sont déjà utilisateurs de produits signés Jaspersoft, SugarCRM ou Talend. »

Ce mouvement d’intégration se concrétise de deux façons. Il y a tout d’abord les accords OEM, tel celui qui unit BonitaSoft et Talend dans le secteur du MDM (Master Data Management pour gestion des données référentielles), ou – plus récemment – celui signé entre Jaspersoft et Talend. « Il y en aura d’autres », nous promet Miguel Valdès-Faura. « La prochaine étape consistera à travailler avec des intégrateurs communs. Cela à du sens pour nous, comme pour les intégrateurs. »

Pour le patron de BonitaSoft, la fourniture de piles complètes est une étape importante à franchir. « C’est un sujet qui nous tient réellement à cœur. Cela ne peut faire que du bien aux logiciels open source. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur