Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudOpen Source

L’OS MINIX s’invite sur les cartes-mères ARM

Une nouvelle version de l’OS de type UNIX MINIX vient de voir le jour. MINIX 3.3.0 est accessible pour la première fois sur des machines équipées d’un processeur ARM.

Seules les cartes-mères BeagleBoard XM, BeagleBone White et BeagleBone Black sont actuellement supportées (en plus des traditionnelles machines x86). Des outils permettant de crosscompiler des applications ARM (voir le système entier) depuis un PC sont proposés.

Pour l’embarqué critique

Les promoteurs de cet OS open source rappellent les avantages de leur offre. MINIX est tout d’abord extrêmement compact (600 Ko pour le noyau, 25 Mo pour un système complet), ce qui en fait une solution bien adaptée au monde de l’électronique embarquée. Chose d’autant plus vraie que les puces ARM sont maintenant supportées.

Autre particularité, MINIX se veut particulièrement solide. Il s’appuie sur un microkernel minimaliste, qui est le seul module à fonctionner dans les couches les plus basses du système. Tous les autres composants, y compris les pilotes, fonctionnent en mode utilisateur. Ceci signifie que même si un pilote plante, le système sera capable de le relancer, sans que les autres applications soient impactées. Une approche intéressante, qui a été encore renforcée avec cette version 3.3.0.

Une offre européenne

Côté logiciels, MINIX s’appuie sur les paquetages NetBSD, projet avec lequel il s’est rapproché il y a deux ans (voir l’article « UNIX : Minix 3.2 a mangé du NetBSD »).

MINIX est à ce jour un des rares systèmes d’exploitation essentiellement basés sur des technologies européennes. Conçu aux Pays-Bas sous l’impulsion d’Andrew Tanenbaum, cet OS reste peu connu, mais a bénéficié d’un apport de 2,5 millions d’euros de la part du Conseil Européen de la Recherche en 2009 (voir « 2,5 millions d’euros pour le développement de MINIX »).

Voir aussi : Focus sur les OS européens: Mandriva, Minix, OpenIndiania, UCS, Zential

Recent Posts

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

8 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

9 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

10 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

11 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

13 heures ago

Informatique quantique : BMW renforce sa collaboration avec Pasqal

Le groupe BMW et la start up Pasqal étendent leur collaboration pour concevoir des pièces…

15 heures ago