Mise à jour de sécurité pour SeaMonkey… en attendant la version 2.1

Sécurité

La suite Internet SeaMonkey est maintenant disponible dans une nouvelle livrée stable, corrigeant plusieurs failles de sécurité. Une mouture alpha de la future version 2.1 est également accessible.

Moins connu que Firefox, SeaMonkey est un produit intéressant car il constitue une offre tout intégrée. Il comprend ainsi à la fois un navigateur, un outil de messagerie électronique, un éditeur de pages web et un client IRC.

Hier, Firefox et Thunderbird ont été mis à jour. SeaMonkey n’a pas été oublié, puisque la version 2.0.7 vient de faire son entrée sur les serveurs du projet. Elle corrige quatorze failles de sécurité, dont dix sont classées comme étant critiques. Les développeurs profitent de la sortie de cette mouture pour corriger quelques bogues.

L’équipe œuvrant autour de ce logiciel pense également à l’avenir. Fin août, elle a ainsi présenté la troisième version alpha de SeaMonkey 2.1 (disponible pour Windows, Mac OS X et Linux). Au menu, le support des Personas, des thèmes légers utilisés sous Firefox, et une meilleure gestion des marque-pages. Plusieurs évolutions touchent l’interface graphique du logiciel, en particulier la gestion des onglets. Les précédentes versions alpha de SeaMonkey 2.1 avaient ajouté le support du WebM, du WOFF, du WebGL et des Web Sockets, remanié le support des téléchargements et des extensions, et augmenté les performances générales du logiciel.

SeaMonkey 2.1 Alpha 3 se veut ainsi plus moderne, mais aussi plus proche de Firefox, ce qui facilitera sans aucun doute la maintenance de ce produit et des extensions créées par des développeurs tiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur