Mixité et numérique : les propositions de 25 organisations françaises

Editeurs de logicielsProjetsRégulationsSSII

Vingt-cinq réseaux d’influence, dont Syntec Numérique, ont présenté leurs propositions pour favoriser la mixité dans le monde économique et la Tech.

Malgré le volontarisme affiché par de grands groupes du numérique, les femmes sont minoritaires parmi les décideurs en entreprise et souvent moins bien payées que les hommes.

Pour tendre vers davantage d’équité et « accélérer la mixité », vingt-cinq réseaux économiques ont présenté leurs propositions la semaine dernière dans les locaux de Google France.

Remédier à la pénurie de main-d’oeuvre féminine dans les métiers du numérique ressort de plusieurs propositions. Celles-ci visent plus particulièrement à :

– Promouvoir les rôles modèles féminins des technologies dans les collèges et lycées;
– Créer un environnement propice à l’accès des femmes aux cursus et aux métiers scientifiques et technologiques;
– Mobiliser les jeunes autour de concours d’innovation et de hackatons, avec le soutien de start-up;
– Faciliter et financer l’entrepreneuriat féminin dans le numérique et d’autres secteurs.

L’une des organisations impliquées, Syntec Numérique (chambre professionnelle  du secteur), préconise le lancement d’une campagne institutionnelle grand public. « Pour donner envie aux jeunes filles de rejoindre les filières du numérique et pour en faire connaître les métiers. »

L’organisation souhaitait également transformer le sujet de la mixité femmes-hommes dans les métiers du numérique en “Grande Cause nationale de 2018”.

Le secteur IT publie 35 000 offres d’emploi chaque année en France. Mais les femmes représentent seulement 27% de ses travailleurs. Ce taux chute même à 11% dans la cybersécurité…

Pour Véronique Di Benedetto, Vice-Présidente France d’Econocom (également Présidente du programme Femmes du numérique), il est nécessaire de sensibiliser les adolescents et leurs parents. Sans oublier de cibler les professionnelles en reconversion.

Un point de vue partagé par la start-up Social Builder. La jeune pousse recommande de « diffuser massivement une culture de l’égalité à travers la formation des étudiant.e.s et professionnel.le.s aux stéréotypes de genre dans le numérique et la Tech ».

D’autres recommandations (les 25 propositions sont accessibles au format PDF) concernent l’égalité salariale, la présence des femmes dans la gouvernance exécutive des entreprises et le financement de l’entrepreneuriat féminin.

Autant de dossiers sur lesquels le gouvernement veut agir, ont indiqué Delphine Geny-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État en charge du Numérique.

Tous deux étaient présents, le 15 février dernier, chez Google France, pour soutenir ce combat.

Lire également :

L’intelligence artificielle peut-elle échapper au sexisme ?

Automatisation : les femmes lésées par la 4e révolution industrielle

(crédit photo de une Syntec Numérique via Twitter)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur