Mobilcom n’obtiendra pas le remboursement UMTS

Régulations

Circulez! La demande de remboursement partiel de la licence UMTS déposée par l’opérateur allemand a été classée “sans fondement”!

Abandonné par son principal actionnaire France Télécom, Mobilcom n’a pu, jusqu’ici, échapper à la faillite que grâce à l’appui de son gouvernement, et au prix de l’abandon de ses ambitions sur la téléphonie de troisième génération (3G). Alles fertig!

Mobilcom a déclaré ce 6 août que, ayant renoncé à exploiter sa licence UMTS, il en réclamait le remboursement partiel. Soit 85% des 8,5 milliards d’euros versés en 2000. L’autorité de régulation n’est pas d’accord C’est la seconde tentative de demande de remboursement de sa licence que Mobilcom engage. Thomas Grentz, président du directoire, a déclaré que “beaucoup d’éléments vont dans le sens d’un accord pour éviter une longue bataille judiciaire“. Mais l’autorité allemande de régulation, par la voie de son président Matthias Kurth, ne le voit pas du même oeil : “Il n’y a pas de fondement légal à un remboursement partiel si la licence est restituée avant son expiration“. Mobilcom a déjà vendu ses infrastructures à son concurrent E-Plus, filiale de KPN. Et à défaut de couvrir 25% de la population allemande, condition contractuelle au maintien de la licence UMTS, le groupe va probablement perdre cette dernière !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur