Pour gérer vos consentements :
Categories: Réseaux

Mobile : Bruxelles veut accélérer le développement de la LTE (4G)

Surfer sur l’Internet mobile à 100 mégabit/s. C’est ce que permettra, en théorie, la technologie LTE (Long Term Evolution) encore appelée 4G. Une technologie d’avenir qui doit prochainement s’installer en Europe. Outre le très haut débit qui apportera de nouveaux services comme la visioconférence, le LTE s’affiche comme une solution « économique » pour les opérateurs puisque les équipements sont compatibles avec les normes précédentes (2G, 3G). Du coup, la 4G se présente comme une solution pour désenclaver les zones blanches (et venir concurrencer le Wimax ). En Europe, 23 % des populations des zones rurales n’avaient pas accès à l’ADSL fin 2008. En France, 550.000 lignes téléphoniques restent privées de haut débit.

Le LTE est normalisé et les équipements sont prêts. Il ne reste plus que la volonté des opérateurs d’adopter la norme. Ce qui nécessite de nouveaux investissements. A l’échelle mondiale, les investissements dans les réseaux LTE devraient s’élever à 6 milliards d’euros d’ici 2013. C’est notamment pour éviter tout retard du secteur et, surtout, renouveler le succès du GSM (norme européenne définie dans les années 80 qui équipe aujourd’hui 80 % des réseaux mobiles mondiaux) que la Commission européenne a annoncé une aide financière de 18 millions d’euros en 2010 dans des travaux de recherche. Ceux-ci porteront notamment sur la LTE Advanced, une version améliorée du LTE qui doit pousser la bande passante à 1 gigabit/s (1000 mMbit/s).

Exercer une influence dominante dans le monde entier

Cet apport financier de Bruxelles complète les 25 millions d’euros investis entre 2004 et 2007 pour financer, déjà, des travaux de recherche sur l’optimisation et la normalisation de la LTE (projets WINNER I et II mis en œuvre par un consortium de 41 entreprises et universités européennes de premier plan). « Avec les technologies LTE, le savoir-faire de l’Europe en matière de recherche va continuer à exercer une influence déterminante sur le développement des services et appareils mobiles dans le monde entier, comme cela a déjà été le cas avec la norme GSM au cours des dernières décennies », déclare Viviane Reding, membre de la Commission chargée des télécommunications et des médias dans le communiqué.

Selon le calendrier fournit par Bruxelles, la LTE devrait être commercialement lancée au cours du premier semestre 2010 en Suède et en Norvège. Suivront en 2011 l’Allemagne, l’Irlande et l’Espagne. En France, il faudra attendre 2011/2012 pour qu’Orange lance ses premières offres commerciales. Dans le monde, l’Amérique du Nord, le Japon devrait adopter la 4G dès l’année prochaine. Puis, l’année suivante, la Chine et la Nouvelle-Zélande. Au total, une trentaine d’opérateurs mondiaux se sont engagés à adopter le LTE dont Orange, TeliaSonera, T-Mobile, AT&T, NTT-DoCoMo et Verizon.

Recent Posts

Twitter : Elon Musk joue les équilibristes

Après avoir annoncé la suspension de l'accord pour le rachat de Twitter, Elon Musk s'est…

3 jours ago

Cybersécurité : CyberArk crée un fonds doté de 30 millions $

Financer une nouvelle génération de start-up des technologies de cybersécurité, c'est l'objectif affiché par CyberArk…

3 jours ago

Silicon Day Workplace : quelle Digital Workplace à l’heure du travail hybride ?

Silicon.fr vous invite à Silicon Day Workplace, une journée dédiée aux enjeux de la Digital…

3 jours ago

La Google I/O 2022 en huit points

Chiffrement, recherche, déréférencement, objets connectés, assistant vocal, bureautique... Bilan de la Google I/O 2022 en…

3 jours ago

IBM : une stratégie SaaS qui passe par AWS

Des bases de données à la gestion d'API, IBM va porter une partie de son…

3 jours ago

10 langages de programmation les plus populaires

Python domine le Tiobe Index. Toutefois, la popularité de C# a progressé le plus fortement…

4 jours ago